Déclarez la guerre aux poils… mais faites la paix avec votre peau !

Si vous m’avez bien lu, vous savez maintenant comment préparer en douceur et efficacement votre peau avant l’épilation et vous avez peut-être même testé la recette de cire naturelle que je vous ai livrée.

Voici une nouvelle lettre consacrée à ce sujet qui reste la bête noire de beaucoup d’entre nous. Il faut bien se l’avouer, même quand on « prend des pincettes », l’épilation reste un petit traumatisme pour votre peau.

C’est pourquoi il est CAPITAL de l’apaiser après une séance d’ épilation, même si vous avez veillé à procéder dans la plus grande douceur.

Pour que votre peau se remette de cette petite agression, il y a 3 choses à faire :

  • Lutter contre les rougeurs (voire les démangeaisons). Pour cela, appliquez immédiatement après l’ épilation un linge humide bien froid, pour atténuer la brûlure.
  • Pour calmer les irritations, mais aussi ralentir la repousse des poils : appliquez, dès le lendemain de l’épilation et tous les jours, de l’huile de souchet [1], et massez. C’est également un bon soin hydratant et apaisant.
  • Pour prévenir ou atténuer les cas de poil incarné : utilisez de l’huile de nigelle aromatisée à l’huile essentielle de romarin verbénone – kératolytique – à appliquer et masser sur la zone traitée dès le lendemain de l’épilation.

Une recette de soin post-épilatoire

Elle peut être utilisée juste après l’épilation car elle combine tout ce qu’il faut pour apaiser votre peau. Essayez de l’appliquer au moins 1 fois par jour pendant toute la semaine qui suit l’épilation.

Fortement dosée en huiles essentielles, elle ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes ni aux enfants.

Dans un flacon adapté de 30 ml, versez successivement :

  • 10 ml d’huile de souchet (Cyperus esculentus),
  • 10 ml de macérât huileux de calendula,
  • 8 ml d’huile de nigelle,
  • 20 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone (et seulement celui-là), ou de sauge officinale si celle-ci est disponible,
  • 20 gouttes d’huile essentielle de carotte, ou de romarin à verbénone si vous avez utilisé la sauge
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, de lavandin ou de petit grain bigarade au choix.

Si vous n’avez pas d’huiles essentielles sous la main, ou si vous êtes officiellement allergique à l’une d’elles, vous pouvez utilis de l’huile de soin non aromatisée mais elle sera bien moins efficace contre les poils incarnés.

Si vous n’avez pas trouvé les 3 huiles végétales nécessaires, vous pouvez répartir les quantités entre les huiles que vous avez à votre disposition, mais vous perdrez l’action préventive antirepousse si vous n’avez pas utilisé le souchet.

Cette huile se conserve 24 mois à température ambiante, mais toujours en dessous de 22°. Elle est d’autant plus bienfaisante si elle sort du frigo au moment de l’application.

J’espère que ces conseils et recettes, vous permettront de moins souffrir lorsque vous vous épilerez.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 note(s), moyenne : 5,00/5)
Loading...


[1] Cette huile utilisée traditionnellement en Espagne et au Maghreb est réputée ralentir la repousse, mais elle ne l’empêche pas totalement. Elle est assez peu disponible dans le commerce mais la marque Secrets Cosmétique en propose une vierge et bio.

 

Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


La face cachée de la danse à deux La danse en couple est une chose magique. Ses effets thérapeutiques sont connus et scientifiquement prouvés : Elle protège de la maladie d’Alzhei...
Faites-vous ces 3 gestes antirides ? Savez-vous qu'il existe des gestes de prévention pour limiter l'apparition des rides ou les atténuer ? Aujourd'hui, je vais vous expliquer ce que s...
La découverte explosive du père de l’aromathérapie La découverte explosive du père de l’aromathérapie Il y a quelques semaines, Simon, un collaborateur qui m’aide pour administrer le site internet de ...
Arthrose : la médecine douce aussi puissante que les anti-inflammatoir... Le guide des huiles essentielles anti-douleurs L’arthrose n’est pas une maladie de vieillesse, c’est une véritable maladie chronique qui peut toucher...

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Les Petites Choses de FannyChristine Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Christine
Invité
Christine

Bonjour , me passionnant pour les huiles essentielles et ayant effectué plusieurs formations avec médecins , naturopathes , je suis surprise que vous parliez de sauge officinale. Cette dernière , du fait de sa contenance d’un taux élevé de molécules de la famille biochimique des cétones et celle des lactones , fait partie des huiles essentielles dont l’usage est fortement déconseillé . Une manipulation par des spécialistes avertis me semble plus opportun quand il s’agit d’huiles essentielles à risque . Toutes les huiles essentielles sont à manipuler avec précaution , nous avons à notre disposition , je pense , suffisamment… Read more »

Les Petites Choses de Fanny
Invité
Les Petites Choses de Fanny

De bonnes astuces pour celles et ceux qui s’épilent.

Personnellement, depuis plus d’un an, je ne m’épile quasiment plus ni ne me rase. J’ai découvert la tondeuse, qui permet de se débarrasser des poils sans agresser sa peau et se mutiler !
Depuis, plus de poils incarnés, de petits saignements / coupures ou de petits boutons.