Comment choisir vos cosmétiques vegan ?

Si vous êtes sensibles à la santé naturelle et à l’alimentation saine, vous avez sûrement entendu parler de la tendance vegan qui bat son plein.

Les personnes qui mangent vegan sont très sensibles à la cause animale et ne mangent plus ni viande, ni lait, ni œufs.

Cette tendance est aujourd’hui présente dans la filière cosmétique. Tant mieux, car les cosmétiques n’ont pas toujours épargné la vie des animaux !

J’ai pensé que vous aimeriez savoir ce qu’implique le veganisme en beauté et quels sont réellement les avantages des cosmétiques qui se disent vegan.

Qu’est-ce qu’un cosmétique vegan ?

Vous pensez sans doute immédiatement aux tests sur les animaux.

Évidemment, un cosmétique vegan ne le serait pas s’il avait nécessité des tests de ce genre. Mais cela va bien plus loin encore…

Il n’y a pas de définition officielle de ce qu’est un produit de beauté vegan, mais voici une série de critères auxquels ce dernier doit répondre :

  • La formule du cosmétique ne doit contenir aucune matière animale. Adieu le rouge carmin dans le rouge à lèvres, car il est produit à partir de cochenilles écrasées. Adieu le savon au suif de bovins (on en trouve partout dans les supermarchés).
  • Le cosmétique ne peut pas contenir non plus de matière produite par un animal. Fini le miel ou la gelée royale, le lait d’ânesse, et tant pis si vous aimiez le shampoing aux œufs…
  • Un produit vegan n’a pas été testé sur les animaux, et aucun des ingrédients qui le composent non plus. À ce propos, je vous dirai plus loin ce qu’il en est vraiment des tests sur les animaux en cosmétique aujourd’hui.
  • Un cosmétique vegan peut être certifié « vegan » par un label spécifique, mais ce n’est pas obligatoire.

En effet, certains produits vegan veulent le montrer et l’afficher, alors ils se font certifier (je vous en parle plus bas).

D’autres produits sont vegan « par nature », c’est le cas par exemple d’une bonne huile d’argan vierge qui convient parfaitement aux soins de beauté et qui est 100 % végétale.

Comment savoir si un produit est vegan ?

Si vous voulez reconnaître un cosmétique vegan, voici mon astuce : lisez d’abord la liste des ingrédients.

En Occident, cette liste est affichée obligatoirement sur l’emballage de tout cosmétique.

Elle est souvent imprimée en tout petit et en latin, mais on peut quand même la déchiffrer. Elle ne doit contenir aucune matière animale et faire la part belle aux végétaux.

Voici par exemple des mots à repérer qui désignent des ingrédients d’origine animale. Vous les éviterez si vous voulez une beauté vegan :

  • Mel : le miel, dans les baumes en tout genre ou dans certains gels douche.
  • Beeswax ou Cera alba : la cire d’abeille.
  • Lac, Lactis ou Whey protein : des laits animaux, dans les crèmes hydratantes ou les savons par exemple.
  • Sodium Tallowate : le suif de bovin saponifié, dans les savons de grandes marques.
  • Carmine red ou C.I. 75470 ou E120 : le rouge carmin.
  • Lanolin(e) : émollient dérivé de la laine dans les crèmes hydratantes.
  • Squalane, Collagen, Chitosan : ces ingrédients hydratants sont souvent issus des animaux marins.
  • Mink oil : la bien connue huile de vison.

Cela vous semble un peu compliqué ?

Je vous le concède ; c’est d’ailleurs pour cela que je pense que les labels sont loin d’être inutiles.

Cela dit, faites appel à votre bon sens.

Si vous êtes face à une huile de beauté ou un produit simple qui ne contient que du gras (baume, crème riche…), alors vous pouvez facilement vérifier s’il a une origine végétale ou non.

C’est simple car un ingrédient cosmétique 100 % végétal est presque toujours désigné par son nom latin (Argania spinosa pour l’argan, Prunus dulcis pour l’amande, etc.).

Et les tests sur les animaux alors ?

Cela reste une préoccupation pour beaucoup de consommateurs.

Plus personne ou presque ne veut d’un cosmétique qui a nécessité la mort d’un lapin, d’un rat et même parfois d’un chat.

Cela tombe bien car depuis 2013, en Union européenne, il est officiellement interdit de tester des cosmétiques sur les animaux.

Ceci concerne tant les ingrédients d’un produit que le produit lui-même.

Malheureusement il existe une incohérence réglementaire…

Si un ingrédient utilisé en cosmétique l’est aussi couramment dans l’industrie, et ce en grandes quantités, alors cet ingrédient tombe sous deux réglementations : la réglementation cosmétique ET la réglementation REACH.

La réglementation cosmétique interdit les tests sur animaux, mais REACH les réclame pour prouver l’innocuité d’un produit !

Je vous rassure, il n’y a pas tant d’ingrédients cosmétiques concernés. Pas tant, mais il y en a…

Face à cette brèche dans la loi, la Commission européenne dit que ce sont les états membres qui doivent veiller et trancher quand c’est nécessaire.

Cela revient à dire que chaque pays membre est responsable d’interdire tel test sur les animaux ou pas.

Résultat ? Il est difficile de s’y retrouver et les plus sensibles à la cause animale préfèrent avoir recours à des cosmétiques certifiés bio ou vegan.

Ces labels n’acceptent pas les tests sur les animaux.

Voici donc quelques labels qui pourront vous servir de repères dans les rayons :

  • le label Vegan & Cruelty Free de la PETA, délivré par la célèbre organisation qui lutte contre la violence animale.peta
  • Le label Certifié Vegan, délivré par la Vegan Awareness Fondation, plus connue sous le nom de Vegan Action.
    certified-vegan
  • La mention Slow Cosmétique : cette mention émane de l’Association Slow Cosmétique qui interdit les tests sur les animaux en amont et en aval.

logo slow cosmétique

  • Le logo Leaping Bunny : ce logo émane du CCIC (une association anglo-saxonne qui défend les animaux). Il est assez répandu en cosmétique et atteste l’absence de tests sur les animaux.
logo leaping bunny

 

Attention, contrairement aux premiers labels, ces 2 derniers garantissent un produit sans test sur animaux, mais pas un cosmétique vegan.

Pour un cosmétique 100 % vegan, souvenez-vous qu’il ne faut que du végétal ou du minéral.

Comment préparer un soin hydratant vegan

Il est aussi très facile de réaliser chez soi des cosmétiques vegan. Voici ma recette très simple pour réaliser 100 ml de soin hydratant :

  • Dans un bocal de 100 ml au moins, bien propre et désinfecté, versez 8 cuillères à soupe rases de gel d’aloe vera pur, de bonne qualité.
  • Versez ensuite 2 cuillères à soupe d’huile végétale (amande ou olive sont parfaites).
  • Ajoutez 20 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie ou, si vous n’en avez pas, d’extrait de vanille utilisable en cuisine.
  • Versez 1 pincée d’amidon de maïs bien fin si vous le pouvez, car cela liera mieux la préparation.
  • Fermez bien le bocal. Agitez dans tous les sens et très vivement pendant 3 minutes.

Vous obtenez alors une crème légère très facile à utiliser pour le visage et le corps.

Et vous, utilisez-vous des cosmétiques vegan ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager ici les marques vegan que vous chérissez.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...


[1] Il existe plusieurs labels « Vegan » mais les deux plus connus sont le label Vegan en forme de tournesol remis par l’ONG Vegan Society, et le label Cruelty free et Vegan, qui représente un lapin aux oreilles roses et qui est remis par l’association PETA.

[2] Vous trouverez une sélection de produits Slow dont une bonne partie Vegan ici 

 


12
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
9 Auteurs du commentaire
ninieStephaneMicHELENE WINDOMGenty Ginette Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Decrock Marie-Catherine
Invité
Decrock Marie-Catherine

Bonjour et merci pour toutes ces informations, Il y a déjà bien longtemps que, faisant le calcul du nombre de produits chimiques que l’on se mettait sur le corps, j’ai énormément réduit leur nombre. J’utilise en ce moment du gel d’aloe vera frais, c’est à dire que j’achète une feuille entière au magasin bio, et après avoir mélangé la pulpe d’un morceau de cette feuille à mon smoothie matinal, j’hydrate ma peau en utilisant l’écorce qui me reste directement…Pouvez vous me dire si c’est correct et si je peux utiliser de la pulpe fraiche pour fabriquer cette crème hydratante. Dans… Lire la suite »

druenne marie
Invité
druenne marie

Bonjour,
Je viens de lire votre lettre sur les cosmétiques Vegan,à la mode en ce moment..mais ,je suis surprise que vous
fassiez de la publicité,pour la lettre du Dr Hertoghe,car il préconise ,pour bien vieillir de manger de la viande en grande quantité,car le muscle a besoin,d’après lui, de protéines animales..D’autre part,pourquoi éviter de manger des oeufs ou de ne pas utiliser de miel,les poules ou les abeilles ne souffrent pas.
je tiens à préciser que je n’utilise que des produits de beauté naturels (hauschka) savon d’alep et savon aux 18 plantes.
Bien cordialement

Stephane
Invité
Stephane

« les poules ou les abeilles ne souffrent pas »… et les poules élevées en cage ??
Elles sont entassées dans des cages de batterie surpeuplées. L’espace accordé à chaque poule est celui d’une feuille A4 (soit environ 16 poules / m2), ce qui leur permet à peine de pouvoir déployer leurs ailes.

Branger Daniel
Invité
Branger Daniel

C’en devient ridicule ! D’un côté on massacre les embryons (même humains) et de l’autre on déborde de sentimentalisme sans borne ! Très bientôt il ne faudra plus toucher aux plantes non plus ! Savez-vous qu’elles ont une vie communautaire et qu’elles se « parlent » aussi entre elles ? Eh oui ! Par exemple, dans mon jardin, si une salade commence à monter, toutes celles dans sa proximité vont suivre. Si je supprime la première, alors les autres se calment… Il sembleraient qu’il y ait un échange de entre elles à ce sujet ! ! Raisonnement ridicule, me direz-vous peut-être, voire… Lire la suite »

Stephane
Invité
Stephane

Ce qui devient ridicule c’est la façon dont on traite les animaux. Renseignez-vous sur les conditions épouvantables d’élevage et de transport des animaux, et la façon abjecte dont on traite les animaux dans les élevages intensifs avant d’écrire de telles stupidités !!

ANNE
Invité
ANNE

Bonjour,
Grand merci pour vos précieux conseils toujours utiles.
Moi, j’aimerais bien que vous aaliez plus loin et dénonciez les marques qui font des tests sur les animaux, de près ou de loin. Ces marques je ne les connais pas et si ça se trouve j’en achète et cela me fait horreur.
A vous lire !
Cordialement,
ANNE

HELENE WINDOM
Invité
HELENE WINDOM

http://www.maviesanscruaute.fr/blog/marques-cruelty-free/
tiens j’utilise ce site pour mieux choisir mes produits ! la fille qui le tient est très rigoureuse 🙂

ninie
Invité
ninie

oui très bonne idée !!!

trackback
Cosmétique vegan : nouvelle mode - Lettr...

[…] Beaucoup se mettent à l'alimentation vegan pour protéger les animaux. Pourquoi ne pas utiliser des produits naturels et innocents avec la cosmétique vegan ?  […]

Genty Ginette
Invité
Genty Ginette

Je vous suivais déjà à la TV et depuis que je me suis inscrite sur votre site ,je suis les conseils qui m’intéresse et les résultats vous donnent raison . De plus en général facile à suivre .je tiens à vous remercier de tous vos conseils ,merci.

Mic
Invité
Mic

Bonjour merci pour votre article. Pour ma part, j’utilise les produits de la Maison Jacynthe. Les certifications et les labels ne sont pas ma tasse de thé , l’important pour moi c’est la tranparence et l’authenticité de la compagnie qui fabrique les produits, nous montrer les labos, de parler d’où proviennent les les ingrédients, comment ils sont cueillis, ramassés etc…tout cela vaut son pesant d’or. De plus les résultats efficaces engendrés par ces produits veganes sont plus que convaicants, ils sont incroyables.

Stephane
Invité
Stephane

Merci pour cet article très intéressant.
Il existe également le label One Voice:

https://labels.one-voice.fr/des-produits-labellises-one-voice/