Crème pour les mains « maison » : ma recette inratable !

Dès que les premiers froids arrivent, j’ai toujours cette sensation désagréable au niveau des mains : elles m’apparaissent plus fragiles et moins douces. Exposées au vent de l’automne, ou au froid piquant de l’hiver, elles semblent se dessécher à vue d’œil.

Je suis certain que, vous aussi, vous avez déjà ressenti cela.

C’est pour cette raison qu’en cette période une crème pour les mains est un must pour hydrater et protéger notre peau face aux agressions.

Oui mais voilà, choisir une crème hydratante pour les mains peut devenir un vrai casse-tête !

Elle doit être non grasse, parfumée mais pas trop, et surtout réparatrice en cas de callosités. Le tout si possible dans une formule sans pétrochimie ni silicones, et bien entendu sans perturbateurs endocriniens ni conservateurs agressifs car on appliquera cette crème au moins deux fois par jour…

Autant dire qu’il n’est pas évident de trouver la crème adaptée.

C’est pourquoi vous vous dites peut-être : et si je fabriquais ma crème pour les mains moi-même ?

Est-ce difficile ? À vrai dire, non !

En réalité, toute crème repose sur une émulsion d’eau et d’huile. C’est vraiment comme une mayonnaise : il faut le tour de main !

Comment prendre soin de vos mains au quotidien

Mais vous pouvez prendre de bonnes habitudes (ou faire les bons achats !) même si vous n’êtes pas encore à l’aise avec la fabrication de vos propres cosmétiques. Avant de vous livrer ma recette, voici donc quelques conseils pratiques pour bien prendre soin de vos mains :

  • L’huile et le savon : à chaque lavage, pensez à placer à côté du savon ou du liquide moussant un flacon d’huile vierge d’argan ou de jojoba. Ajoutez quelques gouttes d’huile dans les mains tout en vous les savonnant. Vous atténuerez ainsi l’effet agressif du lavage et vos mains seront ensuite toutes douces.
  • L’émulsion facile :si vous n’aimez pas la cosmétique maison et que vous avez peur de rater votre crème, rien ne vous empêche d’opter pour la solution facile… Choisissez un flacon en plastique de 50 ml au moins, avec bouchon pression (un bouchon dispensaire, comme sur les flacons de gel douche avec leur petit trou). Nettoyez-le bien. Versez-y 3 cuillères à soupe de gel d’aloe vera de qualité [1], et 3 cuillères à café d’huile d’olive, d’argan ou de noyaux d’abricot. Ajoutez encore 6 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie ou de petit grain bigarade (la feuille de l’oranger). Fermez le flacon et agitez fortement. Vous obtiendrez un gel crémeux blanchâtre qui remplacera à merveille toute crème pour les mains. Il vous suffira éventuellement de l’agiter un peu avant chaque application. Très peu de produit suffira à hydrater et protéger vos mains jusqu’à 3 fois par jour.
  • Le shopping éclairé :vous préférez acheter une crème pour les mains prête à  l’emploi ? Très bien. Dans ce cas il vous faudra redoubler de prudence sur sa composition. Il faut que dans la liste des 5 premiers ingrédients vous trouviez au moins le nom latin de 2 huiles végétales nobles et protectrices comme l’argan (Argania spinosa), l’amande douce (Prunus amygdalis), le sésame (Sesamum indicum), le beurre de karité (Butyrospermum parkii)… Si vous avez un doute, vous pouvez faire confiance à des soins mains lauréats de la Mention Slow Cosmétique [2]. Dans tous les cas, ne déboursez jamais plus de 14 euros pour une crème pour les mains, cela ne peut pas se justifier au niveau dermatologique.

Ma recette de crème pour les mains :

Si vous avez envie de vous lancer, cette recette de crème pour les mains « slow cosmétique » me paraît idéale pour débuter !

D’abord parce qu’elle est facile à réaliser, et aussi parce que vos mains sont moins délicates que votre visage : si jamais vous ratez légèrement votre texture, vos mains s’en remettront plus facilement !

Cette recette permet de réaliser une crème pour les mains légère et non grasse. Elle ne nécessite que très peu d’ingrédients et l’émulsion est presque inratable : elle utilise un émulsifiant relativement très efficace, à base d’esters d’huile d’olive. L’émulsifiant joue le rôle de l’œuf dans la mayonnaise. C’est lui qui permet de lier durablement l’eau et l’huile pour créer une crème.

Attention ! Les recettes de crème contiennent de l’eau et la crème obtenue sera donc sensible aux éventuelles bactéries. À titre préventif, il vous faudra désinfecter tout votre matériel avant de commencer. Pour ce faire, vaporisez un peu d’alcool sur vos ustensiles ou faites-les bouillir quelques minutes.

Crème pour les mains à l’aloe vera

Pour un flacon en plastique ou un pot en verre ou en plastique de 50 ml au moins (à récupérer) :

Dans un bain-marie ou une petite casserole, faites fondre à feu très doux :

  • 2 petites cuillères à soupe (ou environ 20 ml) d’huile d’amande douce
  • 1 cuillère à café de paillettes de cire émulsifiante à base d’olive appelée Olivem 1000® (cet émulsifiant se trouve sur commande dans certaines drogueries ou sur Internet).

Dans un autre récipient au bain-marie, faites chauffer et mélangez bien les liquides suivants :

  • 3 cuillères à soupe (env. 30 ml) d’eau minérale ou d’eau florale de votre choix (rose, lavande, fleur d’oranger)
  • 1 grosse cuillère à café de gel d’aloe vera prêt à l’emploi (le premier ingrédient doit être Aloe Vera Barbadensis Miller).

Avec un thermomètre de cuisine, mesurez la température des deux mélanges. Une fois les deux phases à 65°C, retirez du feu.

Ajoutez progressivement la phase aqueuse aux corps gras fondus tout en remuant le mélange avec un petit fouet pour faire une émulsion, comme une mayonnaise.

Ne cessez pas de mélanger jusqu’à ce que la crème épaississe.

Une fois l’émulsion prise, ajoutez pour la conservation et le parfum :

  • 8 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, de niaouli ou de petit grain bigarade au choix (pour la conservation, l’action réparatrice et le parfum à la fois)

À l’aide d’un entonnoir ou d’une grosse seringue, versez la crème bien lisse dans un flacon pompe en plastique ou dans un pot en verre ou en plastique de 50 ml au moins, préalablement désinfecté. Laissez reposer au réfrigérateur pendant 12 heures. La crème épaissira dès le lendemain.

Consommez cette crème dans les 6 à 10 semaines.

Remarque importante :

Cette crème contient 8 gouttes d’huiles essentielles pour 50 ml, ce qui garantit une conservation naturelle malgré la présence importante d’eau dans la recette. Notons que l’on peut remplacer ces 8 gouttes d’huiles essentielles par 8 gouttes du conservateur cosmétique Cosguard que l’on trouve dans les magasins spécialisés en cosmétique naturelle. On aura alors une crème sans parfum et se conservant 8 semaines au lieu de 6.

Merci d’avoir choisi de faire la révolution dans votre salle de bains avec moi. Et, d’ici à ma prochaine lettre, prenez bien soin de vous !

Julien KAIBECK

 




[1] Je recommande le gel d’Aloe Vera Barbadensis Miller de Bioflore ici.

[2] Les soins mains lauréats sont disponibles ici.

 




14 réponses à “Crème pour les mains « maison » : ma recette inratable !”

  1. sophie dit :

    Bonjour,
    merci pour vos conseils pleins de bon sens.
    j’utilise l’huile de noix de coco vierge et pressée à froid pour la cuisine, dans mon thé le matin mais aussi pour mes main et mes cheveux. elle ne demande aucune préparation pénètre très facilement donc ne laisse pas de texture grasse sur la peau, et son parfum est très léger.
    Qu’en pensez vous ?
    Belle journée à vous.
    Sophie, Osthéopathe à Saint Maximin la ste baume dans le var.

    • soumaya dit :

      Bonjour Sophie,consultez le site de Julien kaibec et vous verrez qu’ il conseil énormément l’ huile se coco d’ ailleurs cet article est a lui .

  2. Françoise Germain dit :

    Bonjour,
    J’ai 57 ans et ai toujours pris soin de moi mais je suis de plus en plus déçue par la cosmétologie non naturelle et souvent très chère avec des résultats qui sont loin d’être à la hauteur des promesses énoncées sur le packaging ! Ce dernier d’ailleurs est souvent trop important ! trop tape à l’œil ! trop chic au détriment de la qualité du produit !
    Alors j’ai cherché des soins plus naturels plus en accord avec mon goût de la nature ! Et JE VOUS AI TROUVE : vous et votre site.
    Je viens de réaliser la crème hydratante pour les mains. Je l’ai appliquée et bravo ! car elle pénètre rapidement ! pour l’efficacité, j’attends quelques jours !
    Enfin, une cosmétologie naturelle globale qui réconcilie le corps et l’esprit !
    merci !

  3. CAROLINE M. dit :

    Le site de vente slow cosmétique est très intéressant. Quelques vendeurs ont cependant des frais d’expéditions trop élevés. Dommage !

    • Julien Kaibeck dit :

      Ce n’est plus du tout le cas, car maintenant un forfait d’expédition est calculé, donc 3,90 ou 4,90 quels que soient les produits achetés. C’est très bon marché !

  4. Camille B. dit :

    Bonjour,
    Combien de temps peut-on conserver l’émulsion facile car elle ne contient pas de conservateur (le seul que j’ai sous la main est du tea tree et il est toxique pour mon chat…) ?
    Merci d’avance

  5. Rakia dit :

    Bonjour,
    J’adore votre site et vos livres.
    J’ai un souci avec cette crème préparée il y a 20 jours, et gardée au frigo pour l’offrir en cadeau à ma sœur demain. En vérifiant le contenu du pot, j’ai découvert des taches grises sur la surface de la crème, pourtant préparée avec grand soin, pot et matériel désinfecté … Est-elle impropre à l’usage, et faut-il la jeter ?
    Merci pour votre réponse

    • Julien Kaibeck dit :

      Votre crème a hélas été contaminée. Cela me paraît très étrange au vu du dosage d’huiles essentielles que j’ai recommandé dans le recette. Il faut donc hélas la jeter ou l’utiliser pour nourrir un cuir non fragile, et ce après avoir ôté la moisissure sur le dessus, mais c’est tout.

  6. perrillat charlaz aurore dit :

    bonjour. pour la conservation des cosmétiques vous pouvez aussi utiliser quelques gouttes de vitamines E pour la phase aqueuse et de l’huile de germe de blé pour la phase huileuse et comme cela vous pouvez conserver vos produits beaucoup plus longtemps. par contre est il possible de remplacer l’émulcifiant par de la cire d’abeille par exemple? merci

    • Julien Kaibeck dit :

      Ce n’est pas correct Aurore. La vitamine E est une conservateur qui préserve uniquement la phrase grasse (l’lhuile) de l’oxydation. Pour la phase aqueuse, et donc dans toutes les émulsions, il faut un conservateur du type alcool ou autre conservateur hydrophile comme le Cosgard que vous trouvez ici : slow-cosmetique.com/cosmeto-maison/conservateurs/cosgard-30-ml.html

      • Blandine C. dit :

        Bonjour,
        L’extrait de pépins de pamplemousse fonctionne également pour la conservation des phases aqueuses n’est-ce pas ? Du coup Vitamine E + extrait de pépins dans cette recette pour la conservation ? En quelle quantité ? Merci d’avance.
        Blandine

  7. Petraccia dit :

    Bonjour,
    Est il possible de remplacer l’émulcifiant par de la ciré d’abeille ? merci

  8. Isaline dit :

    Coucou Julien

    J’ai fait votre crème et je l’adore, c’est terminé pour moi d’acheter des crèmes pour les mains.
    Votre recette est simple à faire , la texture de la crème super agréable, et il est possible de mettre le parfum de son choix en HE.
    J’ai juste ajouté du Cosgard pour la conserver plus longtemps.
    Merci julien pour vos petites vidéos, vos trucs, vos connaissances, que du plaisir !!
    Bises

  9. Silvia Romao dit :

    J’ai essayé la recette de crème de mains, et malheureusement il y a eu un soucis par rapport aux dosages… je n’ai pas réussi à remplir mon flacon de 50ml,.. dommage, je pense que le mieux serait d’indiquer les dosages en ml ou en grammes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *