Ma routine beauté pour rester radieuse, même en hiver

En hiver, notre pire ennemi est souvent le froid. Il assèche notre peau, jusqu’à créer parfois des crevasses et des gerçures sur les parties les plus sensibles de notre corps. Les peaux à tendance couperosée par exemple ont, plus encore que les autres, des risques de souffrir des brusques changements de température. L’essentiel, au cours de cette période, sera de s’hydrater régulièrement et efficacement. Retour sur ces quelques gestes indispensables pour passer un hiver sans encombre et sortir rayonnant(e) de la saison des grands froids :

Le matin, douceur et tonicité au réveil

Hors de question de se barbouiller le visage avec l’eau glacée du robinet. L’hydrolat est, de loin, une meilleure solution.

Je vous propose un hydrolat riche en minéraux comme les hydrolats de bambou ou d’ortie, pas avares en silice. Aidez-vous d’une lingette lavable pour les appliquer et ils vous offriront une peau soyeuse, bien préparée à recevoir une crème.

On croit parfois à tort que toutes les crèmes se valent, comme si différencier la crème de jour et la crème de nuit n’était qu’une astuce des publicitaires pour faire passer la pommade quand ils jettent un nouveau produit sur le marché. « Une crème, après tout, ça reste une crème, pas vrai ? » En fait, c’est plus complexe. Une vraie crème de jour mise essentiellement sur l’hydratation et la protection, tandis que la crème de nuit se concentre sur l’hydratation et… la réparation. En général, cela se traduit au niveau de la texture par une crème de jour moins grasse que la crème de nuit.

Pour autant, je vous recommanderais pour l’hiver une crème de jour bien riche car votre peau est plus agressée que le reste de l’année. Bref, du costaud pour empêcher l’eau de s’échapper de votre épiderme. Le plus simple pour les plus pressées : faire confiance au beurre de karité.

Pourquoi du beurre de karité ?

C’est le top des soins nourrissants parmi la diversité des corps gras végétaux grâce à la présence :

  • des insaponifiables, qui facilitent la pénétration de la barrière cutanée ;
  • des acides gras essentiels, dont beaucoup d’acide oléique indispensable pour les peaux sèches ;
  • de la vitamine A qui hydrate et assouplit votre peau ;
  • du latex qui apporte une élasticité supplémentaire à vos tissus.

Prenez-le brut (il a une couleur jaune et non blanche comme on en trouve parfois !) pour qu’il contienne bien la totalité de ses précieux actifs. Faites fondre une noisette dans le creux de vos mains et massez bien jusqu’à pénétration complète.

Pour le maquillage, je vous laisse voir en fonction de vos habitudes. Perso, j’en utilise de moins en moins.

Deux endroits particulièrement sensibles : les lèvres et les mains

Je ne sais pas vous, mais pour moi, c’est la même rengaine tous les hivers. Ça commence par les lèvres et si je n’agis pas très rapidement elles finissent par se déchirer complètement, ce qui est assez douloureux. En général, c’est le moment où mes mains deviennent sèches et réclament également de plus en plus d’attention. Il faut dire qu’elles sont régulièrement agressées par des lavages à répétition. Mais comme je vous le disais, ce sont surtout les lèvres qui sont particulièrement en danger.

Le mauvais réflexe : se passer la langue sur les lèvres pour tenter de les réhydrater. La salive fait tout le contraire en accélérant le phénomène de sécheresse. Ici, je vous recommande l’excellente vidéo de Julien Kaibeck sur le sujet.

La douche, pas le moment de rêvasser

Je sais, il fait froid et c’est le moment où on a envie de traîner sous la douche au milieu des vapeurs d’eau chaude. Se relaxer dans un bon bain à 38 °C, hum… Mais non, il va falloir vous faire violence !

Le but n’est pas de vous torturer. Je m’explique : si votre corps souffre du froid, il souffre aussi de l’humidité. Or, plus la douche est longue (et chaude, cela va de soi, sinon vous n’y resteriez pas aussi longtemps), plus la barrière hydrolipidique, ce film protecteur qui recouvre la totalité de votre épiderme, va s’amenuiser. Vous l’avez compris, c’est tout le contraire de ce que nous recherchons avec nos cosmétiques.

Du coup, on optera plus volontiers pour une douche rapide. Simple et efficace. Voyez le bon côté de la chose, ce sera l’occasion de faire des économies sur vos factures.

De même, le bain sera réservé aux rares occasions, pas plus d’une fois par semaine et dix ou quinze minutes dans l’idéal, vingt maximum.

Toujours dans le même ordre d’idées, à moins d’avoir la peau vraiment grasse, évitez les gommages qui peuvent la fragiliser en cette saison. Une fois par semaine, préférez par exemple un masque peel-off ou mieux, un masque hydratant si vous avez une peau sèche ou abîmée.

Le soir, je passe en mode mille-feuille

Pourquoi le soir ? C’est la nuit que votre peau se régénère et c’est donc le moment idéal pour lui donner un petit coup de pouce. Et je vous garantis que le résultat se voit.

  • La séance démaquillage

Évitez bien sûr tous les démaquillants contenant de l’alcool et qui risqueraient d’assécher votre peau. Optez pour un démaquillage tout en douceur. Le top : le démaquillage à l’huile. Je sais que certaines d’entre vous sont encore récalcitrantes à l’idée de se démaquiller avec de l’huile. C’est pourtant très simple. Utilisez une éponge légèrement imbibée d’eau dans laquelle vous appliquerez un peu d’huile et votre maquillage disparaîtra comme par magie. Choisissez une huile végétale nourrissante qui restructure le film hydrolipidique (avocat, macadamia, pastel) et vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer.

Un peu d’hydrolat pour le rinçage et le tour est joué. Vous pouvez réutiliser celui du matin ou opter comme moi pour l’hydrolat d’hélichryse italienne dont le parfum [1] me dérange un peu au réveil. Contrairement à l’huile essentielle, il reste très abordable.

  • Mon sérum anti-âge

Je vous propose ici une petite recette maison parce que les produits anti-âge coûtent souvent très cher, alors que ce ne sont vraiment pas les plus durs à réaliser. Pour preuve, mélangez les ingrédients suivants :

  • 15 ml d’huile de figue de Barbarie
  • 15 ml d’huile d’argan
  • 3 gouttes d’huile essentielle de ciste ladanifère
  • 3 gouttes d’huile essentielle de carotte

Stockez votre mélange dans un flacon avec pipette compte-gouttes (avec les codigouttes classiques c’est un peu lent à cause de l’huile de figue de Barbarie qui est assez visqueuse) car 3 ou 4 gouttes par application suffisent amplement. Vous les chauffez dans la paume de votre main et vous massez votre visage. Miracle, en une minute seulement votre peau aura absorbé cet excellent soin.

En effet, les huiles d’argan et de figue de Barbarie sont profondément antioxydantes et pénètrent très bien la peau. Quant aux huiles essentielles de ciste et de carotte, la première à un effet liftant qui en fait un classique des soins antirides et la seconde illuminera votre teint, ce qui est franchement utile en hiver.

J’utilise ce sérum une fois tous les deux ou trois soirs car c’est un soin puissant. Seul bémol : l’odeur. C’est pour ça que je l’applique uniquement avant d’aller me coucher. Si l’odeur ne vous convient pas ou importune votre compagnon (si si, c’est possible), vous pouvez remplacer les huiles essentielles par l’hélichryse italienne (attention au prix, déjà que l’huile de figue de Barbarie est assez onéreuse) et le géranium rosat. Ce sera tout de suite beaucoup plus floral.

  • Ma crème hydratante

Vous pouvez à nouveau faire confiance au beurre de karité ou continuer en mode « do it yourself [2] », mais les recettes de crèmes maison sont souvent un peu plus techniques à réaliser et se conservent moins bien.

Personnellement, j’utilise la crème visage à la rose & aloe vera de Amrita Organics, une façon de prendre soin de moi, mais aussi des autres en soutenant notamment l’ONG d’Amma : Embracing The World.

Pour plus de conseils sur les crèmes hydratantes, rendez-vous ici pour visionner une vidéo de Julien Kaibeck sur le sujet.

Et je finis bien entendu par une couche de baume à lèvres.

Dernière précision pour les peaux matures : ce n’est pas tant à cause des rides qu’une peau paraît plus âgée, mais à cause des taches qui nous marquent fatalement. N’oubliez pas que l’hiver est le meilleur moment pour traiter vos taches brunes, car les traitements naturels les plus efficaces nécessitent quasiment quatre mois pendant lesquels vous ne vous exposerez pas au soleil. A ce titre, je vous conseille de réserver le prochain numéro de Plantes & Bien-Être qui sera diffusé dès le 12 décembre par email. Il contient toutes les informations nécessaires sur le traitement naturel des taches brunes. Découvrez ce mensuel et ses cadeaux ici. Sur ces conseils, je vous souhaite de garder une peau jeune et un teint éclatant !

Amicalement,







3 réponses à “Ma routine beauté pour rester radieuse, même en hiver”

  1. Mora dit :

    L’aloè Véra d’Amrita Organic est probablement déshydraté ou pasteurisé!! Où est l’intérêt??

  2. Mora dit :

    L’aloè Véra d’Amrita Organic est soit déshydraté soit pasteurisé, où est l’intérêt??

  3. alexandra dit :

    J’ai pas compris le commentaire de Mora? la crème de Amrita Organic n’est pas top? c’est ça? pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DOSSIER CADEAU OFFERT !!!

Recevez votre dossier spécial "Se laver sans s'empoisonner" pour vous débarrasser des cosmétiques dangereux pour votre santé et celle de vos proches... Et allez plus loin en bénéficiant gratuitement des conseils de la Lettre Beauté au Naturel !

Votre adresse email restera strictement confidentielle.