Mes 5 conseils pour les peaux sèches

L’hiver approche à grand pas avec son lot d’habituels désagréments pour notre peau : tiraillements, sécheresses, démangeaisons, lèvres gercées… Fragilisée par le froid, notre peau laisse s’évaporer une grande quantité d’eau contenue à sa surface et les parties les plus exposées finissent par être victimes de sécheresse. Résultat : on a des peaux sèches.

Pour y pallier, nous faisons appel à une panoplie complète de cosmétiques ciblés : nous nous tartinons sans cesse de beurre pour les lèvres et de crème pour le corps. Ce réflexe n’est pas mauvais en soi : en déposant un film sur la peau, les crèmes grasses limitent la perte naturelle en eau. Mais ces béquilles agissent en surface, alors que nous pouvons rectifier le tir de l’intérieur et donc, de manière plus naturelle. Aujourd’hui, j’aimerais vous expliquer pourquoi l’hydratation commence véritablement dans l’assiette.

Mon menu 100 % hydratation

Au risque de vous étonner, la clé d’une hydratation réussie se cache tout bonnement dans l’alimentation. Grâce à elle, notre peau conserve son éclat et sa douceur. Autrement dit, on hydrate sa peau de l’intérieur et ça se voit à l’extérieur.

N° 1 : Buvez de l’eau

C’est le b.a.-ba. L’eau est notre première source d’hydratation. Elle permet de nettoyer notre organisme en éliminant les toxines et de conserver une peau hydratée en lui apportant les nutriments nécessaires.

Concernant la quantité à consommer, les avis divergent. Aucune règle ne semble pouvoir s’appliquer à tous, puisque la consommation d’eau est avant tout une affaire personnelle. Cela dépend de différents facteurs : poids, taille, climat, mode de vie, allaitement ou encore maladie.

Si l’on souhaite vraiment tirer une moyenne, voici celle que l’on pourrait donner :

Un adulte évacue environ deux litres et demi par jour (soit un litre et demi environ par ses urines et un litre dépensé par son métabolisme). En moyenne, 20 % de nos besoins en eau sont amenés par l’alimentation, ce qui fait que nous devrions consommer aux alentours de 2 litres d’eau (eau potable, boissons chaudes ou froides incluses).

N° 2 : Faites le plein de fruits et légumes

Ce n’est pas nouveau, les fruits et légumes comportent de nombreuses vertus, y compris pour notre peau :

  • Choisissez ceux qui contiennent une forte teneur en eau pour favoriser l’hydratation. Au rayon « fruits », on optera notamment pour la pomme, la pêche, l’ananas, le melon, la pastèque ou encore la papaye. Au rayon « légumes », on privilégiera les légumes verts (salade, concombre, courgette qui en contiennent jusqu’à 95 % chacun ! Ou encore épinards), mais aussi la tomate par exemple.
  • En plus d’être riches en eau, certains fruits et légumes offrent un apport important en vitamine C, essentielle à la vitalité de notre organisme et donc de notre peau. Cette dernière favorise la production de fibres de collagène dans le derme (la couche intermédiaire de notre peau située entre l’épiderme et l’hypoderme) améliorant la tonicité de la peau. En d’autres termes, elle nous fait paraître plus jeunes. Vous la trouverez principalement dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse, mandarine), les fruits rouges (fraises, mûres, framboises) et les kiwis.

N° 3 : Mangez des graisses saines

Contrairement aux idées préconçues, toutes les graisses ne sont pas à bannir de notre alimentation. L’épiderme étant composé de cellules de kératines (kératinocytes) reliées entre elles par des lipides, ces derniers jouent un rôle clé dans l’hydratation de notre peau. Ce sont eux qui sont chargés de retenir l’eau contenue dans les kératinocytes. Ils nourrissent ainsi la peau, la protègent de la déshydratation et des agressions extérieures.

  • Deux à trois fois par semaine, remplissez vos stocks en oméga-3 ou 6 en introduisant dans votre alimentation des poissons gras (anchois, maquereau en tête, mais aussi thon, saumon, hareng), de l’huile de colza, de lin ou de noix et bien sûr de foie de morue (la championne toute catégorie à ce niveau !), des œufs et de la viande rouge. L’idée est de maintenir un équilibre dans nos apports entre oméga-3 et oméga-6. Si les oméga-6 sont essentiels à l’hydratation, nous en sommes rarement en carence. Or, en excès, ils deviennent oxydants pour l’organisme. D’où l’intérêt de bien veiller à votre apport en oméga-3. L’idéal serait un rapport de 1 pour 1 comme chez nos ancêtres préhistoriques, mais un rapport de 1/5 est déjà raisonnable. Aujourd’hui, en Occident, nous consommons malheureusement parfois entre 15 et 20 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3.
  • N’oubliez pas de consommer des oléagineux (amandes, noisettes, noix de cajou non salées). Ils contiennent une autre vitamine précieuse à notre peau, la vitamine E. En plus de participer à l’hydratation de l’épiderme, elle nous aide à lutter contre le vieillissement de la peau grâce à ses propriétés antioxydantes. Vous pouvez aussi la trouver dans les huiles végétales (huile d’olive ou colza) ou dans d’autres aliments tels que les épinards, l’avocat ou les abricots secs.
  • Faites-vous plaisir raisonnablement ! Le matin par exemple, si c’est dans vos habitudes, continuez de vous autoriser un peu de beurre sur les tartines du petit-déjeuner. Même si, à titre personnel, je vous conseillerais de ne pas abuser du pain, je dois bien avouer qu’il contient en moyenne 33 % d’eau.

N° 4 : La cure adaptée

Des capsules d’huile de bourrache, de rose musquée ou d’onagre peuvent venir renforcer l’hydratation apportée par votre alimentation. En général, la cure se fait sur un ou deux mois en association avec les vitamines C et E qui, comme nous l’avons vu, participent favorablement à la santé de notre peau.

N° 5 : Gare à l’effet pervers du sel

Même s’il favorise la soif et nous amène donc à nous hydrater davantage, le sel est un ennemi pour notre peau. Il ne faut pas oublier qu’il retient l’eau et empêche l’hydratation. Évitez donc les plats et aliments trop salés tels que les chips et gâteaux apéritifs, les charcuteries ou encore les poissons fumés.

Voilà, vous êtes désormais équipé(e)s pour que votre peau ne fasse plus grise mine lors des prochaines baisses de températures !

À bientôt,

Manon Lambesc


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 note(s), moyenne : 4,00/5)
Loading...


Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


2 recettes anti-pellicules au naturel Grasses ou sèches, les pellicules sont souvent le signe que notre cuir chevelu est irrité. Pour mieux s’en débarrasser en apportant la solution la plu...
5 gestes simples pour avoir de belles mains On dit parfois que les mains sont le reflet de la personnalité. Il est vrai que des mains soignées, propres et belles donnent une meilleure image de l...
Astuces et recette pour un dentifrice plus sain ! L’idée de s’emplir la bouche d’une galaxie de produits chimiques n’est agréable à personne. C’est pourtant ce que tout le monde fait matin et soir en ...
3 gestes beauté anti-âge Combien de fois, j'ai entendu mon entourage me dire "quand tu travailles sur l'ordinateur, tu parais 10 ans de plus". De mon côté je m'imaginai...

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Mes 5 conseils pour les peaux sèches"

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Geneviève Truong Ngoc
Invité
Geneviève Truong Ngoc
Je suis stupéfaite du conseil numéro 2 concernant la consommation de fruits et légumes ! En effet, hormis les pommes et les épinards,, il est conseillé de s’alimenter avec des légumes et fruits tout à fait exotiques et qui ne peuvent en aucun cas venir de nos régions en cette saison ! J’aimerais que « la beauté au naturel » ne se fasse pas au détriment de l’écologie la plus élémentaire, à une époque où l’on est censé être tous conscients qu’il est absolument anti-écologique de consommer des fruits et légumes qui ont parcouru en bateau ou en avion des milliers de… Read more »