Les larmes d’Eve annoncent le retour du printemps

Avez-vous remarqué que la vigueur de l’hiver est le sujet de discussion principal du moment. Dans les cafés, les restaurants, au bureau, chacun partage son ressenti sur la situation : « Je n’en peux plus de l’hiver », « ce vent accentue mes douleurs de dos », « comme c’est long cette année », « ce froid me glace les os », etc.

Pourtant, il n’y a qu’à observer la nature pour constater que tous les signes du grand retour du printemps sont là.

Les avez-vous remarqués ?

Je vous livre mes observations pour garder le moral malgré les températures négatives.

Observation n° 1 : La première fleur de l’année

Qui mieux qu’un poète pour nous parler de l’éclosion de la première fleur de l’année, le perce-neige.

Salut, fleur de la Vierge, humble fleur, toi qui rends
L’espoir de jours meilleurs à nos esprits souffrants,
Et consoles les cœurs assombris et moroses. 
Des vents plus tièdes vont succéder aux autans
Qui font trembler l’arbuste où fleuriront les roses.
À bientôt la chanson joyeuse du printemps.
Léon Barat, En passant par la Lorraine, 1892.
 

Cette petite fleur blanche incarne à elle seule la victoire du printemps sur l’hiver et l’espoir retrouvé. Et ce n’est pas pour un hasard puisqu’on la retrouve dans une des plus célèbres légendes chrétiennes.

L’histoire raconte qu’après avoir été bannis du jardin d’Éden, Adam et Eve se retrouvèrent dans un paysage hivernal stérile. Ils errèrent dans la neige, frigorifiés et démoralisés. Eve pleurait, inconsolable. Dieu prit pitié et envoya un ange pour les réconforter et les assurer de l’approche du printemps. Alors qu’il s’adressait à Eve, l’ange saisit un flocon de neige dans sa main et souffla dessus. Il donna ainsi naissance à la première fleur de ce monde, le perce-neige.


Grâce à cette fleur l’espoir naquit dans le cœur d’Adam et Eve. C’est cette légende qui lui vaut un surnom très poétique en anglais, Eve’s Tears, que l’on traduirait en français par « les larmes d’Eve ».

Observation n° 2 : Des verts bourgeons sur « les bois dormants »

De nombreux arbres ont commencé à développer leurs bourgeons. C’est le cas de l’aulne, du bouleau, du noisetier, du saule et de certains arbres fruitiers comme l’amandier ou le pêcher.

Avec ces températures négatives on peut se demander à juste titre comment ses arbres reçoivent le message de sortir de leur grand sommeil, appelé aussi « état de dormance ». Est-ce le froid ou des températures plus clémentes qui leur indiquent la marche à suivre ?

La réponse est étonnante. C’est bien le grand froid qui permet aux arbres de se réveiller. Des chercheurs ont estimé qu’il fallait que les bourgeons soient exposés à des températures négatives pendant au moins 41 jours pour lever cet état de dormance [1].

Observation n° 3 : La parade des oiseaux

Avez-vous remarqué une activité beaucoup plus marquée chez les oiseaux d’eau, comme le canard colvert, la foulque macroule, le courlis cendré, le grèbe huppé, le héron cendré, le cygne [2].

On assiste en ce moment même à une véritable parade amoureuse faite de moments forts et d’instants plus subtils.

Les mâles usent de belles postures pour dévoiler leurs couleurs flamboyantes et n’hésitent pas à plonger le bec dans l’eau pour récolter quelques algues à offrir à leur bien-aimée.

Ce sont de très jolis moments à regarder qui donnent chaud au cœur en attendant que l’hiver nous tire sa révérence.

Profitons nous aussi de ces derniers instants de froid pour nous préparer en douceur à l’arrivée du printemps.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 note(s), moyenne : 4,75/5)
Loading...


Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Ma crème maison en deux temps trois mouvements Vous souhaitez contrôler la composition de votre crème hydratante ? Pour cela, je vous le dis, il n’existe rien de mieux que de la faire soi-même ! Et...
Lisser vos cheveux sans les maltraiter grâce au kardoune Si comme moi vous en avez marre de vous abîmer les cheveux en utilisant le fer à lisser, alors il faut absolument que vous essayiez le kardoune. Qu’es...
TEST : Quel est le yoga qui vous va le mieux ? C’est décidé, je me mets au yoga. C’est arrivé un peu sur un coup de tête, mais cela fait un moment que j’entends beaucoup de témoignages autour de mo...
La lettre Beauté au Naturel fait peau neuve ! En ce début d’année 2018, j’aimerais vous communiquer une belle surprise : notre nouveau site Internet est en ligne ! Voilà des semaines que nous t...

10
Poster un Commentaire

avatar
10 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
fevaiMegiasrudelCloAnne Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Occhipinti Eliette
Invité
Occhipinti Eliette

Merci pour ce charmant article plein de douceur et d’espoir. Vivant en pleine campagne j’assiste à ce spectacle tous les ans et je m’en émerveille.

catherine
Invité
catherine

Merci, très bel article! Il y a aussi les jonquilles qui pointent le bout de leur nez sous la neige ..

STELLA
Invité
STELLA

Bonjour,
Effectivement, la nature se réveille. Mais tout cela ne peut se remarquer que si on a un jardin ou si on habite la campagne, particulièrement en ce qui concerne le canard colvert, la foulque macroule, le courlis cendré, le grèbe huppé, le héron cendré, le cygne et encore !

Ghislaine
Invité
Ghislaine

Bonjour
Un immense MERCI pour votre magnifique message qui suscite l’espoir et nous invite à regarder et à apprécier la beauté qui nous entoure. Quel merveilleux moyen de nourrir notre joie intérieure et de nous faire patienter jusqu’à l’explosion colorée et pleine de vie du printemps.
Merci et belle journée à tous avec du soleil dans le cœur
Ghislaine

Playe
Invité
Playe

Bonjour,
La nature se réveille et les osmies( abeilles solitaires) hébergées sur ma fenêtre dans les nids que je leur ai construits sont nées hier, ce qu’il m’a semblé un peu prématuré. Trouveront-elles suffisamment de fleurs épanouies pour se nourrir de leur pollen et recommencer le cycle de la vie en ce tout début de l’arrivee du Printemps? En tout cas je l’espère.

Anne
Invité
Anne

Merci Audrey !
C’est vraiment d’un message comme le vôtre que l’on a besoin en ce moment.
J’en pleurerais de gratitude. Comme Eve …
La leçon sous-jacente à votre lettre, c’est que les apparences, une fois encore, sont trompeuses. On se croit perdus, abandonnés, ignorant que l’univers oeuvre à se refaire et à tout remettre en place. En fait, le retour à la vie est proche, mais on le soupçonne d’autant moins que le froid vient encore de resserrer son étreinte.
Je vous souhaite un merveilleux printemps.
Anne

Clo
Invité
Clo

👍🤩

rudel
Invité
rudel

merci pour ce beau message sur le retour imminent du printemps. L’observation de la nature nous rend plus humble et surtout moins centrés nous mêmes. En tout cas un grand merci pour vos news letters que je lis attentivement et qui donnent la mesure des choses. ..tres taoistes . Peut être pourriez vous nous initier à l’usage du Tao ???? c’est juste une suggestion

Megias
Invité
Megias

Merci Audrey de souligner l’importance des petits détails qui nous en disent long car témoins d’un grand mouvement de renouveau.Et oui dans la nature tout se prépare lentement mais sûrement ……
Prenons le temps d’observer pour se revitaliser!……
Bon printemps
Janine

fevai
Invité
fevai

J étais à coté de Bordeaux et j ai remarqué pleins de signes du printemps juste le lendemain de l épisode neigeux !c était le 2 mars En effet nous avons entendu un passage d oiseaux migrateurs ,peut être des oies qui se dirigeaient vers le nord ?j ai vu des guêpes se réveiller sur le toit et plein de coccinelles qui avaient probablement trouvé refuge dans la véranda qui cherchaient à sortir ! pour moi le signe chaque année ce sont les petites fleurs jaune dans l herbe ou en sous bois ,elles ont toutes fleuries ce jours la… Read more »