Huiles essentielles : mes conseils pour bien les utiliser

Comme vous le savez, je suis un grand fan des huiles essentielles pour la beauté et la forme au quotidien. En tant que spécialiste en aromathérapie, je peux dire que j’en connais un rayon et j’ai pu expérimenter au fil de ces 10 dernières années beaucoup de préparations.

Je n’ai presque jamais été déçu, bien au contraire…

J’ai décidé de partager aujourd’hui avec vous un extrait – essentiel- de mon tout nouveau livre paru aux éditions Solar Le Bien-Être au Naturel de Julien Kaibeck.

Ce livre, je l’ai voulu complet mais très pratique, truffé d’informations faciles à assimiler et à mémoriser pour se préparer en toute sécurité des remèdes et des cosmétiques naturels dignes de ce nom.
L’extrait que je partage avec vous, chères lectrices et chers lecteurs de la Lettre Beauté au Naturel, est à conserver : il s’agit d’une véritable fiche pratique à mémoriser pour bien utiliser les huiles essentielles au quotidien.

Les huiles essentielles en toute sécurité

Les huiles essentielles sont des extraits aromatiques puissants. On ne les utilise pas n’importe comment. Cependant, il ne faut pas dramatiser et la plupart des huiles essentielles sont très efficaces et sûres si on les utilise avec bon sens. Voici donc quelques règles en un clin d’œil pour profiter de l’aromathérapie tout en restant zen…

Bien doser

  • Pour un soin cosmétique d’usage quotidien, dosez le produit à 3 % grand maximum (soit 3 ml d’huile essentielle pour 100 ml de produit au total). La concentration normale est de 1 % ; 3 % donnent au produit une action dermocosmétique et font passer les huiles essentielles dans la circulation sanguine.
  • 1 ml d’HE équivaut à 25 gouttes environ, chez la plupart des marques, même si cela dépend de l’huile en question, du compte-gouttes, de l’environnement et de la température. L’important est de respecter un dosage de 1 à 3 % pour vos cosmétiques. Comptez donc toujours, au grand maximum, 6 gouttes d’HE par 10 ml de produit cosmétique (3 %).
  • Ne chauffez pas les HE, ajoutez-les en fin de préparation.
  • Une huile essentielle n’est pas une huile : elle ne contient pas de lipides. Mais elle ne se mélange qu’à des substances grasses (huiles, crèmes, beurre) ou des produits pouvant en recevoir une petite quantité (miel, gel d’aloe vera, argile). Ainsi, pour un bain aromatique, vous les incorporerez à un dispersant : lait en poudre, miel, sels (comptez 15 gouttes au maximum pour un bain adulte) avant de les verser dans l’eau.

Pas pour tout le monde

  • Femme enceinte ou allaitante ? Pas d’huile essentielle pendant les 3 premiers mois de grossesse, puis seulement en application cutanée et à un dosage cosmétique uniquement, hors abdomen, et exclusivement avec des HE bien tolérées : lavande vraie, camomille noble, ravintsara, bois de rose, bois de Hô, agrumes.
  • Pour le bébé ? Pas d’huiles essentielles ! Seule exception : quand le traitement est prescrit par un médecin ; ce sera alors à un très faible dosage, avec quelques huiles essentielles seulement, toujours diluées, et pour un enfant de plus de 6 mois.
  • Les épileptiques et les personnes souffrant de maladies nerveuses et/ou cardiaques éviteront les huiles essentielles à cétones et notamment par sécurité : les menthes, les sauges, le thuya et l’eucalyptus mentholé.

Bien acheter

  • Les huiles essentielles sont hélas des produits parfois frelatés, coupés avec une autre huile ou de l’alcool. Assurez-vous de la pureté de votre huile essentielle et de sa naturalité avant l’achat. Exigez toujours : le nom latin complet + l’organe distillé + une indication sur la molécule biochimique la plus présente. Un label bio est souhaitable, surtout pour les essences d’agrumes.
  • Achetez-les en pharmacie, herboristerie, magasin bio ou sur Internet (je vous conseille le site www.slow-cosmetique.com qui rassemble les marques sérieuses lauréates de la Mention Slow Cosmétique comme Bioflore, de Saint Hilaire, Essenciagua, ENC, Simples et Divines ou Aromatic Reference).

Bien utiliser

Les huiles essentielles s’utilisent le plus souvent par voie cutanée en tant qu’actifs, fortement diluées dans de l’huile ou de la crème, ou dans tout excipient adapté (miel, argile, gel d’aloe…).

Certaines peuvent se mettre pures sur la peau, mais en petite quantité et sur une zone très limitée.

Par voie orale, les huiles essentielles se prennent à partir de 12 ans au plus tôt. A raison de 1 à 6 gouttes par jour, sous forme de capsules ou dans un support neutre et de préférence sur les conseils d’un professionnel de la santé.

Enfin, il est possible de les diffuser, à l’aide d’un diffuseur, pour assainir ou parfumer l’atmosphère ambiante. La diffusion d’huiles essentielles se fait avec un diffuseur électrique à froid, dans une pièce bien aérée, et jamais pendant le sommeil. Il n’y a pas d’autres contre-indications à ce mode d’utilisation très doux, mais il faut éviter de diffuser de la menthe poivrée, des huiles essentielles irritantes comme la cannelle ou l’origan, ainsi que l’eucalyptus globuleux si vous êtes asthmatique.

Que faire avec mes huiles ?

Voici une liste succincte qui reprend les utilisations principales des huiles essentielles, avec une proposition d’essence pour chaque utilisation. Vous allez enfin savoir à quoi servent vraiment les huiles essentielles.

  • Conservateurs : On peut doser à 2 % d’huiles essentielles un produit cosmétique maison (crème, masque) pour mieux le conserver. On opte pour : lavandin, lavande vraie, lavande aspic, tea tree, niaouli, tous les mélaleuques, géranium, petit-grain bigarade…
  • Parfums : On peut doser jusqu’à 5 % une préparation maison à base d’alcool bio ou un baume solide à base de cire d’abeille pour obtenir un produit « parfumant » très naturel. On opte pour : les agrumes, l’ylang-ylang, les lavandes, les myrtes, encens, patchouli…
  • Actifs traitants l’acné ou les imperfections : On dose un produit huileux à 3 % d’huiles essentielle pour une application locale. On opte pour : romarin à verbénone, tea tree, palmarosa, niaouli, les lavandes, carotte sauvage ou cultivée…
  • Actifs anti-âge : 1 à 3 % d’huile essentielle aux vertus antioxydantes dans votre crème la rend digne des meilleures formulations anti-âge. On opte pour : rose de Damas, bois de rose, bois de Hô, hélichryse italienne (immortelle), myrrhe…
  • Actifs peaux sensibles ou rougeurs : Il faut 3 % d’huile essentielle de ciste ladanifère, d’immortelle ou de camomille allemande (matricaire) dans un produit d’utilisation locale pour un effet sur la couperose ou les rougeurs.
  • Assainissants et toniques des défenses naturelles : On peut frictionner localement 6 gouttes de certaines huiles essentielles pour aider l’organisme à lutter contre l’infection. On opte pour la lavande aspic, le tea tree, le ravintsara, ou l’eucalyptus radié, et on ne pratique cela qu’à partir de 12 ans.

Vous aimeriez en savoir plus ou apprendre à utiliser également les huiles végétales, l’argile, le miel et d’autres remèdes de beauté ou de bien-être ? Alors permettez-moi de vous inviter à découvrir tout cela dans mon livre Le Bien-être au Naturel de Julien Kaibeck [1], je l’ai conçu spécialement pour cela.

Julien Kaibeck


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 note(s), moyenne : 5,00/5)
Loading...


[1] Le livre « Le Bien-Être au naturel de Julien Kaibeck » paru chez SOLAR est disponible chez votre libraire partout en Francophonie, à la Fnac, sur Amazon et aussi ici.

 

Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Cosmétiques : vous avez dit méthylisothiazolinone ? Avouez que le nom de cet ingrédient est difficile à prononcer ! Le méthylisothiazolinone est pourtant devenu très courant dans les produits d’hygiène ...
Les bébés ne méritent-ils pas mieux ? Cette semaine je vous propose une vidéo sur un sujet que je trouve vraiment choquant. Je voudrais vous parler des produits pour bébé. Vous êtes peu...
Top 10 des aliments pour soulager un coup de soleil Il n’y a pas longtemps, Julien vous a parlé des protections solaires1 et vous a donné d’excellents conseils pour bronzer en toute sérénité. J’espère q...
La cup : la révolution pour les menstruations Maintenant que la vérité sur la composition des tampons et des serviettes hygiéniques a éclaté au grand jour, des alternatives ont émergé, apportant u...

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Huiles essentielles : mes conseils pour bien les utiliser"

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Calliste Chavanne
Invité
Calliste Chavanne

J’ai assisté le 3 juin 2015 à la conférence Isupnat de Jeanne Allègre sur l’argile en utilisation interne, et elle expliquait que l’argile n’est pas à utiliser avec des huiles essentielles qui vont saturer l’argile et rendre les HE ainsi que l’argile inefficaces.
C’est pourquoi je reste dubitative : Peut-on vraiment lier argile et HE pour une utilisation externe et bénéficier des effets de ces deux substances ?
Merci..

gerard
Invité
gerard

Quid de l’utilisation des huiles essentielles pour les femmes qui ont un cancer hormono-dépendant?

Nathalie
Invité
Nathalie

Gérard m’a devancée !! En effet, certaines huiles, comme la sauge sclarée par exemple, sont vivement déconseillées à nous autres ayant eu un cancer hormono-dépendant et il est souvent oublié de le préciser. J’aimerais bien avoir une liste complète de ces huiles déconseillées. Merci d’avance de penser à nous !

Edwige Jacquemin
Invité
Edwige Jacquemin
Bonjour monsieur Kaibeck. Je viens de lire (malheureusement) TRES rapidement votre lettre d’information de ce jour : permettez-moi de vous féliciter et de vous remercier. En effet, bien que beaucoup moins savante que vous sur le sujets des H.E., je m’y connais quand même un peu (adepte-amateur depuis plus 35 ans) je sais (peu ou prou) tout ce que vous énoncez dans cet article, alors que beaucoup de gens, très ignorants, les utilisent à tort et à travers… et sont dangereux (pour eux-mêmes comme pour leurs enfants). Chaque fois que j’ai été témoin de ce genre d’erreur (et assez souvent,… Read more »
medic mireille
Invité
medic mireille

je viens de lire votre article avec plaisir et de ce pas je commende votre livre merci de partager toutes ces connaissances, bonne soirée a vous tous

marylise mir
Invité
marylise mir

bonjour julien ,
juste une petite question .. peut on ajouter directement HE dans le pot de sa crème de soin
merci
marylise

SARA NUNEZ
Invité
SARA NUNEZ

Vous mentionnez qu’il ne faut jamais utiliser le diffuseur d’huiles essentielles durant le sommeil! Pouvez-vous nous dire pourquoi? Personnellement, je ne connaissais pas cette restriction et j’utilise depuis longtemps mon diffuseur juste au moment d’aller dormir (je le programme pour 2 heures de diffusion)…

Par ailleurs, que pensez-vous de la marque Do-Terra pour les huiles essentielles?

Merci de votre réponse.
Sara N

Chanti
Invité
Chanti

Bonjour. Merci pour vos conseils forts agréables et utiles. Lorsque vous citez les HE anti-âge, on lit myrrhe. Est-ce bien la myrrhe ou alors la myrte. Merci bcp pour votre réponse.

Giorgio Fabbri
Invité
Giorgio Fabbri
J’aime la nature, les herbes, les plantes, les animaux et les enfants ; mes semblables sont encore – pour beaucoup – des sauvages parfois dangereux………..J’ai 89 ans, je suis italien et avocat, à 17 ans j’ai eu mon diplôme de lycée et à 21 mon doctorat en jurisprudence et j’ai toujours travaillé honnêtement avec succès en matière civile. A 80 ans j’ai perdu ma memoire, ce fut horrible, dévastant…………… Mon amour pour la nature, les herbes, les plantes, l’eau, m’a permis de la recuperer entièrement et de facon stable ma memoire ;  » LA PETITE PERVENCHE  » me l’a redonné…….merci… Read more »
MELISSE
Invité
MELISSE
Bonjour, j’ai vu avec plaisir Julien dans l’émission la quotidienne sur les crèmes minceur aujourd’hui et abonnée à sa lettre, j’ai reçu par mail, l’extrait de son nouveau livre… Concernant l’extrait, il est dit : Comptez donc toujours, au grand maximum, 6 gouttes d’HE par 10 ml de produit cosmétique (3 %). Hors quand je fais mon calcul de 3% de 10 ml je trouve 0.3 x 25 = 7.5 gouttes au lieu des 6. . De plus 25 gouttes environ par ml correspond surtout aux HE de la marque Pranarom car pour les autres comme Aroma zone = 35… Read more »
Angeline
Invité
Angeline

bonjour Julien, j’aime beaucoup votre travail, vos conseils simples, et applicables facilement. Seulement je suis un peu contrariée à chaque fois que vous conseillez le bois de rose, je crois savoir que c’est une huile rare à laisser de côté! La nature nous offre ses bienfaits, et je trouve qu’en retour nous devons lui offrir respect et protection. Bonne journée.

Poly Michèle
Invité
Poly Michèle

Tout d’abord merci pour vos conseils et votre livre ! Que pensez-vous des produits de chez Aroma-zone ?

ANDRE
Invité
ANDRE

Bonjour,

Merci pour toutes les informations que vous nous fournissez.

Je suis à la recherche d’une crème hydratante qui en plus adoucisse le poil car madame se plein (à juste titre).

Avec toujours le plaisir de vous lire.

Marc