Épilation définitive : une mode sans danger ?

Il est loin le temps où les poils étaient à la mode et où nous les exhibions sans la moindre gêne !

Plus qu’une norme sociétale, c’est une véritable dictature esthétique que nous subissons aujourd’hui, celle de l’anti-poil.

D’ailleurs, je vous mets au défi de sortir dans la rue et d’exposer des jambes non épilées ou de porter un débardeur avec des aisselles poilues. Inesthétique, disgracieux, gênant… le poil n’est plus le bienvenu dans notre société.

Nous sommes même prêts à lui faire la peau définitivement ! Pour nous aider dans cette bataille acharnée, deux méthodes existent aujourd’hui : l’épilation au laser et l’épilation à la lumière pulsée. Nous sommes de plus en plus à passer ce cap, mais ces méthodes sont-elles sans danger ?

Les poils sous les feux des projecteurs

Bien que différentes, l’épilation au laser et l’épilation à la lumière pulsée s’appuient sur la même méthode : la photo-épilation. Il s’agit d’envoyer de la lumière sur le bulbe du poil pour le chauffer et le tuer.

Le laser a l’avantage de produire une lumière d’une seule longueur d’onde, ce qui le rend extrêmement précis.

La lumière pulsée, lampe flash ou IPL (intense pulsed light), envoie un spectre lumineux plus large avant de le filtrer pour ne conserver que la longueur d’onde absorbée par la mélanine, le pigment de la peau et des poils. Une fois absorbé, le rayon lumineux se transforme en chaleur et détruit le poil.

Laser ou lampe flash, il vous faudra compter six à huit séances afin d’obtenir des résultats concluants. Ces séances sont en principe espacées de deux à quatre semaines pour le laser et de six à huit semaines pour la lampe flash.

Le coût d’une séance se chiffre en général entre 150 et 200 euros selon la zone épilée. Un investissement onéreux qui débouche rarement sur une épilation 100 % définitive !

Pour une « bonne » épilation au laser, on parle généralement d’une diminution de 80 à 90 % des poils.

En ce qui concerne la lampe flash, on se gardera de parler d’« épilation définitive » et on préférera le terme « épilation durable ». À noter que les lampes flash très modernes se rapprochent des résultats obtenus par le laser.

Une épilation à double tranchant

Ces méthodes ne fonctionnent pas sur tous les types de poils ni sur tous les types de peau. Sur les poils clairs, vous risquez par exemple d’obtenir des résultats fort décevants.

Pire, ces méthodes peuvent même devenir dangereuses !

Elles sont notamment déconseillées pour les peaux mates qui contiennent beaucoup de mélanine et ont donc un risque important d’être brûlées. À condition que l’épilation soit réalisée dans de bonnes conditions, ce sont les peaux claires avec des poils foncés qui ont les meilleures chances d’obtenir d’excellents résultats.

Pour une épilation au laser, l’intensité de l’énergie projetée dépend de la couleur de la peau et du poil et de l’épaisseur de ce dernier. Une analyse de ces trois éléments est nécessaire avant de démarrer le traitement et tout au long du traitement, car si la personne s’est exposée au soleil entre deux séances, la couleur de sa peau aura changé !

Cette technique d’épilation demande donc un ajustement constant de la part du professionnel qui doit être un médecin, puisque l’épilation au laser est un acte médical ! Une esthéticienne n’a donc pas le droit d’utiliser le laser, sauf si elle exerce sous le contrôle d’un médecin.

À en croire certains témoignages, la pratique est parfois bien différente de la théorie : il arrive que certains médecins réalisent la première consultation et que l’esthéticienne prenne le relais pendant le reste du traitement, sans jamais réévaluer l’intensité de la lumière.

Si la patiente oublie de préciser qu’elle a bronzé entre deux séances, la brûlure est vite arrivée, laissant parfois une cicatrice à vie… Il est donc recommandé de pratiquer l’épilation au laser en hiver, en dehors des périodes d’exposition au soleil.

Quand on ne la maîtrise pas, l’épilation à la lumière pulsée peut être tout aussi dangereuse. De nombreux cas de brûlures superficielles ou de cicatrices permanentes ont été répertoriés en Suisse selon l’émission À Bon Entendeur « Les dessous de l’épilation définitive » [1]. La faute à un vide juridique : la loi helvétique n’oblige pas encore les esthéticiennes à se former avant de recourir à l’utilisation des lampes flash… Si l’épilation à lumière pulsée est déjà considérée comme un acte médical en France, il arrive néanmoins que certains instituts la pratiquent en toute illégalité ou de façon peu professionnelle [2].

Avis aux intéressé(e)s

Si vous souhaitez vous lancer, vous devez redoubler de vigilance et vous orienter vers un cabinet compétent avec un personnel formé. Renseignez-vous auprès d’un médecin sur les contre-indications liées au laser et à la lampe flash, car elles sont nombreuses : tatouages, grains de beauté, cicatrices, peaux mates, poils clairs, zones du visage, traitement contre l’acné, prise de médicaments photosensibilisants, troubles hormonaux, grossesse, allaitement… et même alimentation riche en vitamine A ou bêtacarotène car elle augmente la photosensibilisation de la peau.

N’oubliez pas que ces techniques n’ont rien de naturel et que le poil a avant tout, une fonction biologique. Il nous protège du froid et régule la température de notre corps. Sa destruction est-elle sans risque ? Que sait-on des effets secondaires de ces méthodes sur le long terme ? Une chose est sûre, le poil délimite aujourd’hui clairement le contour de la beauté naturelle en attendant le jour où l’on pourra faire coexister le concept de beauté avec celui de pilosité.

Et vous, avez-vous déjà essayé les méthodes mentionnées ci-dessus ou connaissez-vous d’autres techniques d’épilation définitive? N’hésitez pas à les partager avec nous en cliquant ici.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 note(s), moyenne : 3,83/5)
Loading...



19
Poster un Commentaire

avatar
18 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
19 Auteurs du commentaire
liliGesyéyéGéraldineAgnès Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Annick
Invité
Annick

Bonjour, Si je suis tous vos conseils, je ne porte plus de soutien gorge, je ne me maquille plus, mes cheveux sont blancs et je suis poilue … magnifique ! Il y a 20 ans, pour éliminer ces « inélégants » j’ai fait faire une épilation au laser dans un cabinet médical par une dermatalogue. Certes ça a un coût, moindre qu’en institut de beauté cependant mais plus un seul poil, fini les épilations au rasoir ou à la crème chimique. En permanence des aisselles nettes. Et aucun effet secondaire. Juste un peu douloureux au moment de l’épilation mais une pommade « analgésiante »… Lire la suite »

chloe cramer
Invité
chloe cramer

Notez que le poil retient aussi les tissus de chair et de peau, comme la végétation sur les dunes de sables. Dans ces zones où la chair est tendre et délicate (comme le pubis et les aisselles), l’épilation totale favorise l’affaissement des tissus qui vont être plus « pendant ».

Françoise
Invité
Françoise

J’ai fait une épilation définitive de tout le corps (jambes aisselles maillot) il y a 10 ans dans un grand centre parisien d’épilation au laser. Je ne regrette qu’une seule chose: ne pas l’avoir fait plus tôt dans ma vie. Il faut dire que ça coûte effectivement un bras (ou une jambe ::). Je m’habille comme je veux quand je veux, je vais à la piscine où à la plage sans souci. Un seul bémol: au niveau des aisselles ça n’a pas complètement marché, sans que je sache pourquoi car j’ai les bons critères: peau blanche, poils noirs! Attention aussi… Lire la suite »

marie
Invité
marie

Merci pour vos articles qui soulèvent des questions fort tabous dans notre société.. il n’y a qu’à lire la réaction « épidermique » de Annick. Une femme est naturellement poilue, n’est-ce pas? Une femme n’a pas BESOIN de s’épiler, elle y est juste obligée, par et pour les autres, sous peine de passer pour une : crade, négligée, pas belle, etc. c’est juste une mode, et un marché très juteux. J’aime cette phrase de Stéphane Rose : «On mange et on boit des choses de plus en plus ternes, on regarde des films, on écoute des musiques qui ne transgressent plus rien.… Lire la suite »

vigouroux gwenola
Invité
vigouroux gwenola

Bonjour. Merci pour votre article. Très brune, depuis mon adolescence j’ai dû me battre contre ces poils « inesthétiques ». Et ce n’est pas fini, c’est encore une corvée! Cependant, il est à mon avis extrèmement regrettable de se « débarrasser » de ce qui peut nous apparaître comme inutile , gênant, ou autre selon des seuls critères de confort. Cela paraît plus anodin, mais c’est du même ordre que la sterilisation, la ligature des trompes (je ne parle pas des nécessités médicales, évidemment), le tatouage, etc. Au risque de paraître complètement reac, je pense que nous ne savons pas comment notre existence peut… Lire la suite »

Paule
Invité
Paule

« Du même ordre que la stérilisation  » vous y allez vraiment très fort et ne savez pas de quoi vous parlez?

Ariane F
Invité
Ariane F

Cela fait bien 10 ans que j y ai recours une ou deux fois par ans.En Australie ou je vie ..cela coute 5 euro par zone sur le visage, 35 euro le brésilien ( maillot complet) et 10 euros sous les bras!!! Autant dire que cela est très accessible , courant . Cela est pratique par des esthéticiennes souvent d a peine 20 ans sous la supervision d une esthéticienne ( en théorie!!). Les zones pubic et du visage sont très hormonale ..il y a souvent de 5 a 10 poils recalcitrant!! Je suis sure que « se faire cuire  »… Lire la suite »

Elisabeth
Invité
Elisabeth

Et maintenant on trouve des appareils à lumière pulsée (chers quand même mais moins que les séances) à acheter pour faire soi-même ; sommes-nous compétents pour bien les choisir (données techniques) et pour bien les utiliser, sans se documenter de façon « béton » ? Et peut-on faire confiance aux informations qu’on trouve ?

Billy
Invité
Billy

Bonjour
Nous vivons avec nos poils pubien et aux aisselles sa pose des problemes aux autres et pas a nous nous assumons et defendons les poils car le poil purfume rend a peau douce et surtout n’a aucune valeur religieuse , les reigions sont plutot anti poils .

VELSIN Marc-Alain
Invité
VELSIN Marc-Alain

Bonjour et merci pour cet article, disons-le ensemble « INTÉRESSANT ». Quoique le discours me semble un peu trop moralisateur et quelque peu culpabilisant. La société évolue, l’ésthétique et les notions liées à la beauté humaine également. Comment concilier la nature et les conceptions sociales avec un minimum d’élégance dans les propos reste un art à consommer avec modération. Cependant, je suis en accord avec ces évidences que le poil est éminemment utile à notre épiderme car il tient et soutient la jeunesse de notre peau. Par ailleurs, si la beauté est seulement une « énorme affaire » de mode qui enrichit les loobing… Lire la suite »

Alix
Invité
Alix

Bonjour, Moi aussi j’ai procédé à l’épilation au laser jambe maillot aisselles il y a un peu plus de 10 ans. Je suis plutôt d’accord avec un certain nombre de témoignages c’est assez facile de moraliser ce type de pratique. Êtes vous très poilue? Ma mère est blonde et a une pilosité inexistante elle n’a jamais compris mon problème (mon père est méditerranéen j’ai tout pris de son côté). Ça a totalement transformé ma vie! Très brune et très poilue c’était très contraignant à la fois pour m’habiller, je n’osais pas partir en we ou en vacances avec des amis,… Lire la suite »

Dias
Invité
Dias

Bonjour,

Je ne suis pas là pour faire la commerciale.
Juste pour dire que c’est très bien expliqué, que je suis photothérapeute chez Depiltech a Boulogne Billancourt. Nous sommes formés par des médecins et tout ce passe très bien.

Effectivement, comme tout, il y a des contre indications à respecter et nous sommes ultra vigilante quite à refuser une cliente qui insiste à faire sa séance car elle pense que juste une de ses prise de ibuprofene ne suffira pas à la brûler alors qu’il est photosensibilisant.

Belle rédaction.

Bonne journée

Katia

Agnès
Invité
Agnès

Bonjour,

on parle des différentes techniques pour arriver à bout de nos poils mais peu des risques encourus ?! quels sont ils exactement ?
J’ai eu recours moi même à l’épilation définitive au laser et aujourd’hui ma fille de 17 ans souhaite également y avoir recours : je souhaiterai vraiment connaitre les risques pour une adolescente !!
y a t’il des conséquences sur le système hormonal par exemple ?
un risque de stérilité lorsqu’on fait ce traitement au niveau du maillot ?

Merci pour vos conseils et remarques

Verwaerde Maryvonne
Invité
Verwaerde Maryvonne

Bonjour.
Depuis longtemps j’utilise l’épilaàeur électrique sur les jambes. Résultat: peu de poils repousse maintenant. Au vu de ce résultat, depuis quelques mois, je le fais aussi pour le maillot petit à petit. J’ai constaté que la repousse est beaucoup plus longue. Alors je continue.

Agnès
Invité
Agnès

Bonjour, le poil a été un vrai problème jusqu’à…. ce que je saute le pas et que je casse ma tirelire pour l’épilation au laser : une délivrance ! un regret ? de ne pas l’avoir fait plus tôt (jambes complètes, aisselles et maillot). Peau clair, poil noir et charnu, c’était peut être le casting idéal pour le laser mais depuis que je l’ai fait, je REVIS. Sportive, féminine, je peux enfin vivre tout simplement sans me poser de question. J’ai 46 ans, cela fait plus de 17 ans que j’ai fait le laser. Quelques poils repoussent que je traite… Lire la suite »

Géraldine
Invité
Géraldine

Bonjour, Si les poils ont effectivement une fonction importante (ils ne sont pas là par hasard, nous sommes d’accord), je n’étais et ne suis toujours pas prête à assumer d’être une « femme à barbe ». J’en ai rencontrée une, que je n’ai d’ailleurs pas du tout trouvée laide (elle avait par ailleurs un joli visage…), et j’admire beaucoup son courage, mais ne suis pas prête à laisser pousser mes poils sur mon visage. Quand j’ai fait ma première épilation laser il y a une douzaine d’années, c’est plus d’une centaine de poils que j’avais au menton, et je ne parle pas… Lire la suite »

yéyé
Invité
yéyé

Bonjour à toutes, tous, Cela fait environ 3 ans que mon mari et moi avons acheté un pistolet à lumière pulsée pour l´épilation. Au départ j´étais très dubitative car pour moi seul le laser était fiable. Même si je n´avais jamais fait de séance au laser. De plus, étant métisse j´avais peur des taches pigmentaires et des brulures et que cela ne fonctionne pas. Finalement je m´y suis mise et là, la REVELATION!!!!! C´est un appareil génial!!. Je n´ai jamais souffert de brulures; bien sûr, quelques fois ça peut être un peu douloureux, mais après plus de 10 ans de… Lire la suite »

Ges
Invité
Ges

Bonjour, pour ma part, j’ai opté pour l’épilation à la lumière pulsée pour raison médicale plus que pour une raison esthétique. Les poils sur mes jambes m’ont fait vivre un enfer car chaque poil épilé, rasé ou non me provoquait de petits ulcères variqueux. Un eczéma s’est installé avec son quotidien de démangeaison ; je ne pouvais plus mettre ni jupe ni robe en raison de l’état de mes jambes. J’ai tout essayé : crème hydratante, massage, bas de contention …etc ; mon médecin m’a même proposé un lotion à base de cortisol… Ce n’était plus possible ! J’ai donc… Lire la suite »

lili
Invité
lili

Bonjour à tous et toutes, je peux comprendre que les avis divergent quant à la fonction et à l’uilité du poil, mais outre l’aspect inesthétique, qui peut gâcher la vie de bien des femmes, n’oublions pas que le poil peut aussi nous priver de bien des plaisirs sensuels ! Alors de grâce pas d’intégrisme dans votre approche de la question ! Lepilation au laser a maintenant plus de 20 ans dexistence et je pense qu’on a assez de recul pour mesurer les risques avec precision, des lors qu’elle est pratiquée par un médecin compétent et que les regles sont respectees.… Lire la suite »