Des bougies dangereuses pour la santé ?

Savez-vous vraiment ce que vous risquez quand vous allumez une bougie dans votre intérieur ?

Les bougies à bas prix qu’on trouve dans tous les supermarchés libèrent des émanations dangereuses pour l’organisme [1] :

  • Du benzène, classé cancérigène par l’Union européenne
  • Du formaldéhyde, un gaz irritant pour le nez et les voies respiratoires
  • De l’acroléine (dans les bougies parfumées), un irritant toxique pour les voies respiratoires

La responsable de ces émanations toxiques est la cire bas de gamme qui est utilisée par la plupart des fabricants pour la fabrication des bougies.

Cette cire est en fait de l’huile de paraffine, issue de la pétrochimie.

Les bougies réalisées avec cette cire ont l’avantage d’être très peu chères mais, si elles sont utilisées trop fréquemment et dans des pièces mal-aérées, elles sont soupçonnées de déclencher des maladies respiratoires et même des cancers.

Heureusement, des études ont démontré que les bougies en cire d’abeille ou en cire de soja ne libèrent pas de polluants [2].

Aussi, pour ne pas se priver du plaisir d’une belle flamme, je vous propose de réaliser vos propres bougies 100% naturelles.

Recette numéro 1 : Une bougie de massage à la cire de soja

Les bougies à la cire de soja on l’avantage de fondre à très basse température, ce qui en en fait aussi des bougies idéales pour le massage.

Pour la recette que je vous propose, il vous faudra de la cire de soja (européenne, de préférence) et des mèches de bougies en coton ou en bois.

On fait fondre la cire au bain marie.

Puis, on verse le liquide dans des contenants en verre (pots de yaourt, par exemple) qu’on aura agrémenté d’une mèche, avant de le laisser sécher pendant 24 heures.

Pour l’utiliser en huile de massage, il suffit d’allumer la bougie quelques minutes, puis de l’éteindre.

Vous pouvez récupérer l’huile dans vos mains et débuter le massage.

###SPACEAD###

Recette numéro 2 : La bougie traditionnelle à la cire d’abeille

C’est la bougie traditionnelle par excellence, celle que j’affectionne le plus.

Elle a de multiples avantages, une belle couleur dorée, une odeur naturelle et une durée de diffusion bien plus longue que les autres.

C’est aussi un produit très précieux car un apiculteur obtient 1 à 2 kg de de cire pour 100 kg de miel récolté.

Pour réaliser une bougie à la cire d’abeille, il faut de la cire d’abeille, des mèches de bougies en coton ou en bois et 10-20% de l’huile végétale de son choix.

On fait d’abord fondre la cire d’abeille au bain marie.

Puis on ajoute l’huile végétale de son choix, en mélangeant bien.

Si le mélange se solidifie trop vite, on n’hésite pas à le remettre au bain marie quelques minutes.

Puis on verse le liquide dans des contenants en verre (pots de yaourt, par exemple) qu’on aura agrémenté d’une mèche et on laisse sécher pendant 24 heures.

Comment faire la différence entre une bougie naturelle et une bougie de paraffine ?

Il est très difficile d’identifier les ingrédients utilisés pour la fabrication d’une bougie de supermarché.

Souvent, il n’y a même pas d’étiquette pour indiquer la composition.

Par précaution, éliminez d’office les bougies chauffe-plat vendues par lot et importées de pays qui ne sont pas soumis aux mêmes normes que celles des fabricants français.

Vous pouvez très facilement vous procurer des bougies de très bonnes qualités dans les magasins biologiques. Là, les étiquettes affichent les ingrédients utilisés, Hydrogenated soybean oil pour la cire de soja ou Cera alba ou Beeswax pour celles fabriquées avec de la cire d’abeille.

Une histoire vieille de 3000 ans avant J.-C

Les Égyptiens ont été les premiers à fabriquer des bougies en 3 000 av. J.-C. On raconte même qu’un chandelier a été découvert dans la tombe de Toutankhamon.

Les Romains avaient, eux aussi, une recette très simple pour réaliser leurs bougies. Ils plongeaient un papyrus roulé plusieurs fois dans de la cire d’abeille.

Plus proche de nous, une pratique chrétienne qu’on appelle « la bougie de l’Avent » consiste à brûler chaque jour avant le 24 décembre, une bougie graduée au moment du dîner [3].

Depuis des millénaires, les bougies adoucissent nos intérieurs. De leur lumière bienveillante, elles illuminent nos événements importants, nos instants romantiques, développent nos sens et ritualisent notre quotidien.

Allez-vous vous lancer dans la fabrication de bougie ? Si oui, sentez-vous libre de déposer un commentaire en partageant votre expérience.

Je vous souhaite une journée lumineuse.

À très vite,

Audrey Delacourt


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...


Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Le temps de l’automne Octobre est un mois difficile pour certaines personnes. Même si beaucoup le considère comme « l’été indien » pour d’autres il est plutôt synonyme d...
Anti-âge : comment choisir et utiliser son eau de rose Aujourd’hui, je voudrais vous parler de l’ eau de rose, cet hydrolat tonique anti-âge particulièrement intéressant en cosmétique. Il resserre légèreme...
Vêtements trop serrés : les conséquences Pour expliquer la montée dramatique des allergies et de différents cancers, on a d’abord suspecté des substances dans l’eau et l’alimentation. Puis on...
Faites la guerre aux pellicules… pas à votre cuir chevelu ! Il y a de la vie dans notre cuir chevelu ! En trois semaines à un mois, ses cellules se sont totalement renouvelées. Mais parfois, la prolifération de...

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
sabineMarie-Thérèse MICHELDelienn Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Delienn
Invité
Delienn

Bonjour, une autre recette pour des bougies maison saines : l’huile de coco hydrogénée (commercialisée sous le nom de végétaline, par exemple, eh oui !)
Les bougies faite avec la végétaline ne se conservent pas trop longtemps car elles peuvent rancir, mais si c’est pour les brûler dans les semaines suivantes, ça marche très bien. On peut aussi les parfumer éventuellement.

Marie-Thérèse MICHEL
Invité
Marie-Thérèse MICHEL

Bonjour,
Apicultrice je viens vous informer que la plupart des apiculteurs traitent leurs ruches avec différents produits, produits qui imprègnent les montant de la ruche mais aussi les cires.
La cire des apis en Bio reçois moins de traitements
Apicolement
Marie-Thérèse

sabine
Invité
sabine

où acheter le coton pour mèches?
merci de communiquer des adresses