Mes astuces beauté au naturel pour les ados

J’ai passé un moment formidable le week-end dernier… J’étais invité par une grande famille d’amis à les rejoindre quelques jours dans une maison de vacances qu’ils avaient louée. Nous étions une quinzaine au total et j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de quatre adolescents de 14 à 17 ans. Il y avait longtemps que je n’avais plus été en contact prolongé avec des jeunes ! J’en ai profité pour les observer et partager leur quotidien. Vous pensez bien que je n’ai pas pu m’empêcher d’échanger avec eux quelques astuces beauté. Je vous les livre ici, car elles pourront certainement vous servir dans votre entourage…

La guerre des boutons ?

Bien évidemment, les adolescents d’aujourd’hui sont toujours aussi préoccupés qu’auparavant par leurs boutons. La difficulté pour eux est de distinguer un petit bouton isolé, qui se résorbera bien vite de lui-même, des véritables boutons d’acné, une maladie qui combine des facteurs hormonaux, bactériens et inflammatoires.

Ma première astuce consiste à ne pas dramatiser la situation. Si un bouton isolé pointe le bout de son nez, inutile de le triturer ou de vouloir sa peau à tout prix. On peut très bien par exemple appliquer une goutte d’huile essentielle de lavandin bio, pure, sur le bouton, et ce, à six reprises au cours d’une journée. On verra ainsi le vilain bouton se résorber de lui-même en 48 heures environ. Pour les boutons d’acné en revanche, cela ne marche pas comme ça. Il faut une routine plus complète, au quotidien. Chaque jour, il faut penser à éviter le savon industriel pour se laver le visage, ainsi que tout gel moussant agressif ou lotion à l’alcool. Mieux vaut opter pour un bon vinaigre de toilette pour faire peau nette. On le fabrique en mélangeant 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre bio dans 50 ml d’eau minérale et 50 ml d’eau florale (hydrolat) de lavande ou de laurier. Le résultat est étonnant : cette eau nettoyante et fraîche s’applique au coton ou à la lingette sur la frimousse, chaque soir et chaque matin, pour se débarbouiller. Le pH de la peau s’en trouve rééquilibré et progressivement la peau se nettoie sans être agressée.

Mes ados m’ont demandé si la crème hydratante avait son importance en cas de boutons. Je leur ai rappelé qu’il est important en effet de choisir une crème non comédogène, si possible sans alcool ni parfum synthétique pour ne pas irriter. Certains artisans du réseau Slow Cosmétique proposent des crèmes légères à base d’huiles végétales vierges non comédogènes (les huiles végétales sont de toute façon moins comédogènes que les huiles pétrochimiques) et d’actifs matifiants régulateurs comme la poudre de riz ou l’amidon de maïs [1]. C’est l’idéal pour hydrater la peau à problèmes.

Les cheveux en bataille ?

J’ai personnellement pu constater à quel point les adolescents s’intéressent à leurs cheveux. C’est presque une obsession ! Voilà sans doute l’effet combiné de la publicité mais aussi des vidéos YouTube qui foisonnent et proposent mille et un tutos pour promouvoir des shampoings, des masques, des démêlants, des gels et j’en passe. Mon conseil a été le suivant : au plus simple, au mieux.

Inutile de multiplier les recettes et les soins quand on est ado. La raison ? Beaucoup de produits capillaires dans le commerce contiennent des ingrédients polémiques pour la santé endocrinienne. Or, la tête est la première porte d’entrée de l’organisme, tant elle est couverte de follicules pilo-sébacés. C’est la voie royale pour les perturbateurs endocriniens et les substances dont on connaît encore mal les effets au long terme. À l’adolescence, la fertilité est en construction, tout comme le développement sexuel. Ce n’est donc certainement pas le moment de se bombarder la tête de phénoxyéthanol, de méthylchloroisothiazolinone ou de parfums aux phtalates !

La routine Slow Cosmétique est simple : un shampoing doux sans sulfates [2], 3 fois par semaine au maximum, un bon rinçage à l’eau claire éventuellement vinaigrée si les cheveux sont très gras, un peu de gel d’aloe vera sur les mains pour démêler et jouer les après-shampoings, et hop, le tour est joué !

Reste bien sûr la question des gels coiffants et autres fixatifs. Il n’en existe pas vraiment en Slow Cosmétique, mais certains utilisent un peu de gel d’aloe vera pour son effet wet look (« effet mouillé ») lorsqu’il sèche.

Sentir la rose ou le laurier ?

Les adolescents manquent souvent de confiance en eux. C’est encore pire s’ils pensent souffrir d’un problème de transpiration. Tout d’abord, je les rassure : il est normal qu’avec le retour des sécrétions hormonales, l’adolescent(e) transpire plus qu’avant. Il ne faut pas pour autant sortir les antitranspirants des armoires, car les produits qui contiennent des sels d’aluminium ou des conservateurs polémiques sont vraiment déconseillés avant l’âge adulte et sur une peau encore fragile. Une fois encore, la solution peut venir de la nature, couplée à une astuce très simple.
Chaque matin après la toilette, l’adolescent(e) peut très bien frotter sous ses aisselles et sur ses pieds un peu de bicarbonate de soude alimentaire. Un peu comme si c’était du talc. C’est assez désagréable mais cela va vite. On termine toujours ce geste en époussetant les petits grains avec une houppette qui peut être très glamour pour une fille ou avec un gant de toilette sec pour un garçon pressé. La peau s’en trouve sèche et protégée des mauvaises odeurs pendant au moins 6 heures.

Autre astuce : on emporte avec soi un petit spray d’hydrolat de laurier. Son odeur plaît aux garçons comme aux filles et il se vaporise autant de fois qu’on le veut pendant la journée sur la peau. On le choisit sans alcool et sans conservateurs irritants [3]. C’est une brume de fraîcheur à tout instant. Petit bonus : le laurier est décrit en aromathérapie comme l’essence des vainqueurs, qui aide à redonner confiance ! 😉

Julien Kaibeck

Les articles similaires


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...


[1] On trouve ce genre de crèmes dans une sélection que j’ai réalisée avec les marques du réseau Slow Cosmétique ici : https://www.slow-cosmetique.com/visage/selection-de-julien/tendance-acne.html.

[2] Pas faciles à trouver en magasin, les shampoings sans sulfates lauréats de la Mention Slow Cosmétique sont réunis ici par l’Association Slow Cosmétique qui nous les recommande : https://www.slow-cosmetique.com/cheveux/laver-nettoyer-les-cheveux/shampooings.html#udropship_vendor=218;266;162.

[3] J’utilise personnellement celui produit par mon amie Isabelle Buiret en Corse, ici : https://www.slow-cosmetique.com/aroma-sante/hydrolats/hydrolat-de-laurier-noble-bio-corse-250ml.html

Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Adieu l’acné avec l’alimentation anti-boutons  Quand on cherche à comprendre ce qu’est exactement l’ acné, on découvre qu’elle a, à l’origine, une certaine utilité. Au niveau du visage, la peau a ...
Vos enfants devraient être au contact de la terre Depuis le début du printemps, je me suis lancée dans la réalisation d’un petit potager bio dont je prends le plus grand soin. Les radis, courgettes...
Les bébés ne méritent-ils pas mieux ? Cette semaine je vous propose une vidéo sur un sujet que je trouve vraiment choquant. Je voudrais vous parler des produits pour bébé. Vous êtes peu...
Faites la guerre aux pellicules… pas à votre cuir chevelu ! Il y a de la vie dans votre cuir chevelu ! En près d'un mois, ses cellules se sont totalement renouvelées. Mais parfois, la prolifération des cellu...

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ChevalierPolletLivia Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Livia
Invité
Livia

Bonjour!
Pour le gel coiffant j’ai une excellente alternative qui est slow cosmétique!!!

C’est le gel de lin! On fait bouillir des graines de lin avec de l’eau et on filtre à travers un bas en nylon!

Personnellement je l’utilise comme l’aloé vera pour l’hydratation qui est superbe mais il peut être aussi utilisé en gel coiffant effet mouillé.

Voilà! Je ne sais pas si vous connaissiez! J’aimerais bien avoir votre retour!

Salutations,

Pollet
Invité
Pollet

Avant de sécher mes cheveux qui sont fins , je vaporise de la bière . Cela aide a coiffer et donne du volume à mes cheveux en leur apportant des vitamines . Garanti sans odeur une fois les cheveux secs .

Chevalier
Invité
Chevalier

Merci beaucoup pour le partage de ces petites astuces simples à mettre en place