Pour être plus propre, arrêtez de vous laver les cheveux !

Avez-vous des amis qui ne veulent plus se laver les cheveux, ne plus faire de shampoings ? Pas la peine de les fuir : cela ne veut pas dire qu’ils ont un problème d’hygiène… Ils ont probablement adopté cette tendance qui consiste à se laver les cheveux le moins souvent possible. Oui, vous avez bien lu : certains décident d’espacer les shampoings, voire de ne plus du tout se laver les cheveux !

Cette tendance, c’est ce qu’on appelle le « no-poo », contraction de l’anglais « no shampoo ».

Même si l’idée peut paraître étonnante, elle n’est pas forcément mauvaise si elle est pratiquée avec un peu de bon sens. D’abord, parce que moins vous vous laverez les cheveux, moins vous agresserez la planète…

Les shampoings du commerce comptent parmi les formules cosmétiques les plus polluantes. La grande majorité des shampoings et des après-shampoings conventionnels contiennent des silicones et des agents tensio-actifs ou texturants 100 % synthétiques. Ces ingrédients, une fois rincés dans la douche, réussissent à se faufiler jusqu’en mer et dans les rivières pour polluer l’eau et la vie aquatique.

Attention aux cocktails chimiques des shampoings …

Et surtout, moins vous vous laverez les cheveux, mieux vous vous porterez ! Beaucoup de shampoings conventionnels sont formulés à partir de tensio-actifs agressifs, sulfates et substances éthoxylées. Rien de bon pour la santé du cuir chevelu au long terme, et un cocktail plutôt irritant pour beaucoup de cheveux sensibles. [1]

Le « no poo » permet donc de retrouver un cheveu plus fort et plus sain en le libérant des sulfates et silicones présents dans les shampooings classiques. Le tout sans polluer. Cela convient particulièrement bien aux cheveux qui regraissent trop vite, ou aux cheveux « raplapla ».

La question que vous avez sur les lèvres et que l’on s’est tous posée, c’est : est-ce que c’est sale ? Non, non, non… Etant donné le mode de vie de la plupart d’entre nous, il n’est en réalité pas nécessaire de laver trop souvent ses cheveux.

Le no-poo convient à tous, mais se pratique de différentes façons en fonction du type de cheveu et de la motivation de chacun. Il convient de suivre quelques règles pour ne pas être déçu(e).

Les règles du no-poo réussi : allez-y en douceur !

  • La démarche du no-poo doit être très progressive. On n’arrête pas de se laver les cheveux du jour au lendemain. On commence par espacer les shampooings, qu’on remplace une fois sur deux par le brossage à sec, puis une fois sur trois par un lavage au bicarbonate de soude avec de l’eau, au rhassoul [2] ou à l’argile. On vit ensuite une transition pendant 1 mois sans shampooing et on arrive enfin à un shampooing tous les 2 mois, par exemple, voire moins.
  • Le brossage régulier des cheveux fait partie de la méthode. Il est essentiel car il répartit le sébum sur les cheveux et évite un regraissage trop rapide. Il se fait chaque jour, comme le faisaient nos grands-mères, de la racine jusqu’aux pointes, dans tous les sens (tête en bas aussi) avec une brosse douce et pendant 3 longues minutes.

À chacun son no-poo ! Même si le no-poo convient à tout le monde, il peut être adapté en fonction de votre type de cheveux :

  • Les cheveux gras et les cuirs chevelus non sensibles peuvent opter pour le mélange classique 2 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude + eau pour obtenir une pâte. On rince à l’eau additionnée de 2 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre pour 1 litre.
  • Les cheveux frisés apprécient plus l’alternance entre no-poo et shampooing pratiqué avec un peu d’après-shampooing bio et rien d’autre.
  • Les cheveux fins et sans volume, ou secs, apprécient le rhassoul qui est une argile qui « mousse et lave » si on la mélange à l’eau. On peut aussi de temps en temps se laver les cheveux avec 2 œufs battus en omelette, mais alors il convient de pratiquer le shampoing à l’eau tiède ou froide et de bien rincer.
  • Tous les types de cheveux apprécient aussi l’utilisation d’un shampooing solide surgras [3]. Il s’agit en réalité d’un produit formulé comme savon à froid surgras, auquel on a ajouté des tensio-actifs comme de l’argile ou du rhassoul pour l’adapter aux cheveux. Les shampoings solides formulés comme tels ne contiennent pas de sulfates, pas de silicones, et ne polluent pas. C’est tout bénéfice pour ceux qui n’osent pas passer au no-poo tout de suite.

Alors, j’arrête de me laver les cheveux ?

Sans doute pas, mais sachons que le fait d’espacer les shampoings peut être intéressant pour tout le monde. Lors des achats de shampoing, on veillera aussi à choisir un bon shampooing « slow cosmétique » qui ne contient ni silicones, ni sulfates, ni matières éthoxylées, ni tensioactifs trop agressifs, ni parfum synthétique, ni conservateurs polémiques… Cela aide à réduire le choix pléthorique dans les rayons et libère les cheveux de toutes les substances irritantes ou étouffantes qu’on leur sert.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article

Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 note(s), moyenne : 4,10/5)
Loading...


[1] https://www.elle.fr/Beaute/Cheveux/Tendances/Pourquoi-choisir-des-shampoings-sans-sulfates-2734764

[2] Le rhassoul est une argile typique du Maroc qui contient naturellement des agents lavants et conditionneurs. On l’utilise en mouillant l’argile avec de l’eau pour former une pâte à masser sur les cheveux ou la peau pour laver. On trouve du rhassoul ultra fin et de bonne qualité ici.

[3] On trouve une sélection de shampoings solides surgras vraiment naturels, validés par les bénévoles de l’Association Slow Cosmétique, ici.

 


S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sarazin
Sarazin
5 années il y a

Avec des cheveux qui graissent dès le lendemain du shampoing, j’ai bel et bien essayé d’espacer les lavages et j’ai déjà choisi des produits naturels (dont le bois de panama) pour ne pas agresser le cuir chevelu. Le ghassoul est une bonne alternative aux produits cosmétiques (même bio) et l’utilisation d’un shampoing sec entre deux lavages permet de tenir un jour ou deux de plus. Mais malgré ces bons soins et le brossage quotidien, impossible de dépasser 4 jours sans avoir une tête » insortable ». Donc le « no poo » ça me laisse songeuse ! A moins de vouloir faire sensation à… Lire la suite »

Lenoble
Lenoble
5 années il y a
Reply to  Sarazin

Bonjour, Je pratique le  » no poo » depuis plusieurs années et mes cheveux sont plus beaux qu’avant. J’avais également les cheveux gras, mais depuis ils sont devenus normaux ni secs ni gras. J’en parlais à certaines personnes de mon entourage, mon dieu ! quel sacrilège pour elles j’étais une personne sale ! Je savais que j’avais raison et cela m’a été confirmé par une amie coiffeuse en 2002 et aujourd’hui par vous. Donc je ne suis pas prête de m’arrêter, de la même façon que je me soigne le plus naturellement possible et ce depuis l’âge de 20 ans. j’en… Lire la suite »

Babou
Babou
5 années il y a
Reply to  Lenoble

Le no-poo est un long chemin pour certains, il n’y a pas deux chemins identiques, tout varie en fonction du type de cheveux qu’on a, du climat, de l’alimentation…Après 3 ans d’essais divers, mes shampooings sont bien espacés (tous les 7 à 10 jours) grâce aux brossages – qui ne permettent pas seulement de répartir le sébum, mais aussi de nettoyer les cheveux, pour peu qu’on ait une bonne brosse en poil de sanglier qu’on lave à chaque fois… Bien rincer à l’eau froide et à l’eau vinaigrée change beaucoup de choses aussi… Je vous renvoie au blog de Natashe,… Lire la suite »

Estelle
Estelle
5 années il y a
Reply to  Lenoble

Depuis quelques mois je me lave les cheveux (et le reste)! au savon d’Alep.
Mes cheveux fins et courts on retrouvé plus de tenue.
Et lorsque je suis en déplacement j’emporte seulement mon savon.
Je suis libérée des 36 flacons dont j’avais besoin pour une douche !!!
et j’économise aussi les crèmes corporelles, le savon d’Alep ne desséchant pas la peau.

Bonne soirée et Bonnes Fêtes

chrystel
chrystel
5 années il y a
Reply to  Sarazin

Moi aussi je tatonne avec le no poo depuis le mois de mars. En fait je fais un lavage par mois environ avec bicarbonate puis vinaigre, mais j’utilise entre 2 du savon d’Alep, car je ne supporte pas de voir mes cheveux gras trop longtemps. Et j’alterne avec de la maizena en guise de schampoing sec. Alors au lieu de me laver les cheveux tous les jours ou tous les 2 jours, je peux patienter 3 jours voire 4 grand maximum. Donc ce n’est pas la panacée, car avec le savon d’Alep les cheveux sont légèrement « poisseux ». Et personnellement j’ai… Lire la suite »

PERE
PERE
5 années il y a

Merci pour vos conseils. Vous proposez, notamment, 2 oeufs battus. Il y a longtemps, l’une de mes cousines y ajoutait de l’huile d’olive. Cela lui réussissait car sa chevelure était superbe !
Cordialement,
Simone

dm
dm
5 années il y a

Très bon article sur un phénomène qui commence à faire le buzz dans certains milieux (pas dans tous !)… Bien que convaincue, je n’ai pas le courage d’essayer, trop peur de ne pas assumer cette période de transition avant la vraie « libération » de mes cheveux !

Catherine
Catherine
5 années il y a

Bonjour
Il s’agit plutôt d’une question : l’argile contenue dans ces shampooings non polluants ne va-t-elle pas s’accumuler dans les canalisations et finalement les boucher ?

GALLEGOS ISABELLE
GALLEGOS ISABELLE
5 années il y a

J’ai des cheveux ondulés fins et plats. Un peu gras aux racines et un peu sec aux bouts. J’étais tentée de faire un brushing assez souvent pour retrouver du gonflant mais l’effet était de courte durée. J’ai décidé d’utiliser le rhassoul et maintenant je respire. Pour ne pas sécher les pointes je fais une pâte un peu liquide avec un peu de poudre et d’eau tiède. Je la place sur les racines avec un pinceau plat de coiffeuse et je laisse poser une dizaine de minutes puis je rince abondamment. C’est magique pour donner du volume…et économique… Isabelle

Christine
Christine
5 années il y a

Depuis que j’utilise un shampoing surgras et naturel mes cheveux sont plus légers, plus volumineux, plus souples et plus doux. J’ai réussi à espacer mes shampoings d’une journée supplémentaires pour le moment. J’espacerai davantage progressivement.
C’est un shampoing solide sous forme de savon très facile à utiliser, de fabrication artisanale de la marque AUBERGINE :
http://www.savonnerieaubergine.fr

Alain REMI
Alain REMI
5 années il y a

Que pensez-vous de passer + ou – une heure de l’huile de coco pure et bio dans les cheveux avant de les rincer ? Merci de votre commentaire 🙂

Alain REMI
Alain REMI
5 années il y a

Oups ! Je viens de relire un de vos courriels précédents où vous donniez déjà un avis favorable sur l’huile de coco vierge pour les cheveux: « Previously published results showed that both in vitro and in vivo coconut oil (CNO) treatments prevented combing damage of various hair types… »

LinaS
LinaS
5 années il y a

Bonjour, je lave mes cheveux avec shamp bio depuis bientôt 15 ans ( j’ai 44 ans). Je les lave a peu prés 1 fois sur 10 jours. Je rince dans l’eau ou je met un peu de avec vinaigre de cidre. Ils ont beaux et volumineux. Au niveaux de prix ça ne coûte pas vraiment cher vu que je les lave moins souvent. J’habite a QC et je trouve un grand choix des shamp. bio certifiés. Je suis intéressée de passer a  »niveau supérieur », mais vraiment manque de temps ! Avec tout ça pas de coloriage de cheveux, ni sèche… Lire la suite »

uruz
uruz
5 années il y a

J’ai renoncé à tous ces essais, me sentir « sale » déprime ma journée ; j’ai connu le rhassoul, Alépia, les oeufs etc maintenant je passe de l’huile de coco chaque matin puis je fais un shampoing acheté chez le coiffeur, Léonor Greyl, formidable et un léger brushing tiède sur mes cheveux mi-longs colorés et tout va bien ; je pense que les produits no poo ne conviennent pas aux cheveux colorés, j’ai fait 3 essais avec 3 sortes de shampoing Alépia + l’argile et résultat moche chaque fois ; je pense qu’à 67 ans je ne crains plus rien…mais j’envie un… Lire la suite »

Christelle
Christelle
5 années il y a

Bonjour,
Vous parlez du shampoing au bicarbonate de soude. Est-ce que ça n’irrite pas le cuir chevelu à la longue ? Merci d’avance pour votre réponse

Jessica
Jessica
5 années il y a

Depuis un an, j’ai arrêté tout shampoings et après-shampoings ou soins capillaire industriels (bio ou pas), et mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux ! Je n’en ai pas encore fini, et pour moi le début fût très difficile, j’avais les cheveux dans un état abominable ! (le véritable état de mes cheveux sans les produits mis dans les shampoings pour vous faire croire qu’ils fonctionnent). Pendant les vacances d’été, je ne me suis pas lavée les cheveux une seule fois (ce qui aide, c’est de les rincer à l’eau tous les jours et de les attacher (le chignon est… Lire la suite »

Sev
Sev
5 années il y a

Votre article tombe à pic ! Pour ma part, le no-poo a bien fonctionné mais j’ai parlé avec un client (je travaille dans un magasin bio) qui a mis le bicarbonate de soude sur ses cheveux et ils sont tous tombés (j’ai pu le voir de mes propres yeux). Il m’a dit avoir lu sur Internet que cela était arrivé à d’autres personnes. Avez-vous une explication à ce phénomène ? A qui faudrait-il recommander de ne pas mettre de bicarbonate sur leur tête (car cela n’a eu aucun impact sur les miens, fort heureusement) ? Et ses cheveux vont-ils repousser… Lire la suite »

Micheline
Micheline
5 années il y a

Bonjour,
Je suis consciente des dangers des produits de la grande distribution. J’ai espacé mes champoings et j’utilise des produits naturels. Je souhaiterais savoir si on peut utiliser ces produits sur cheveux antillais défrisés?

LALLEMAND
LALLEMAND
5 années il y a

Je veux bien pratiquer le no Poo mais je ne peux pas me brosser les cheveux tous les jours. Pourquoi?
Parce que mes cheveux sont frisés et si je les brosse ils deviennent crêpés et impossibles à coiffer.
Je les brosse donc seulement avant de les laver.
Que me conseillez vous?
Merci d’avance.

Syl'vie
Syl'vie
5 années il y a

Bonjour,

Petite question, j’ai testé le lavage au rhassoul (en ayant laisser de l’huile de coco reposer toute une nuit sur mes cheveux) mais après mes cheveux étaient super durs, très difficile de les coiffer….

Quel peut-être le soucis? Je n’ai pas assez rincé?

Merci de votre réponse 🙂
Belle soirée

jacqueline walthéry
jacqueline walthéry
4 années il y a

j’ai commencé le nopoo en arrivant dans une maison où est installé (à la cave) un filtre à eau… impressionnant mais dès le premier lavage, j’ai remarqué un changement (plus doux, plus brillants) et le lavage suivant une semaine seulement après (alors que depuis tjrs, je les lavais tous les 2 jours)

Elo
Elo
4 années il y a

Moi je me lave les cheveux avec un savon naturel pour les cheveux, environ une fois par semaine, ils ne sont pas gras donc je pense que je pourrais les laver moins souvent mais le problème c’est qu’au bout d’une semaine ils dégagent une odeur pas très agréable, un peu comme l’odeur d’un animal, je pense que ça doit être lié à la transpiration, même légère, du cuir chevelu. C’est surtout pour mon mari que ce n’est pas très sexy. C’est pour ça que je ne comprends pas comment font celles qui ne se lavent les cheveux que très rarement,… Lire la suite »

Kosz Monique
Kosz Monique
3 années il y a

Je suis intéressé par le nippon .J ai les cheveux colorés que.y a t il une méthode pour moi

Kosz Monique
Kosz Monique
3 années il y a
Reply to  Kosz Monique

Désolé le no poo pour cheveux colorés comment faire merci de vos réponses

Lebel
Lebel
3 années il y a

Bonjour, Merci pour toutes ces explications 🙂 Je veux commencer. Avant je faisais un shampooing tous les 2 – 3 jours style – 1 shampoing classique le mardi matin – 1 shampoing classique le jeudi soir vendredi matin selon l’organisation Maintenant j’ai remplacé le deuxième shampoing par le bicarbonate + vinaigre de cidre Combien de temps je dois continuer ainsi avant de pouvoir passer que au bicarbonate et au vinaigre ? Deuxième question 🙂 J’ai des cheveux bien ondulés, mais si je les brosses je perd l’ondulation, normalement je les brosse que avant ou après le shampoing, mais du coup… Lire la suite »