Des adieux nécessaires qui font grandir

Relation toxique : Osez dire « au revoir »

Combien de fois au cours de votre vie vous avez dû dire adieu à une personne toxique ou à une situation difficile ?

De nombreuses fois.

Et pourtant, à chaque fois, c’est une véritable épreuve.

Ces « au revoir » sont vécus comme des séparations qui nous font traverser de grandes souffrances intérieures. Ils réveillent des questionnements profonds tels que :

  • « Pourquoi le sort s’acharne contre moi ? » ;
  • « Pourquoi personne ne m’aime tel que je suis ? » ;
  • « N’ai-je donc rien à offrir ? » ;
  • « Qu’est-ce qu’il va advenir de moi » ;
  • « J’ai peur d’être seul » ;

Pourtant, nous avons le pouvoir de changer et de sortir grandi de ces expériences. Je vous dévoile 4 pratiques de développement personnel pour vous aider à dire au revoir à quelqu’un ou quelque chose.

1 – L’antidote aux idées négatives

Avec les adieux surgissent souvent des émotions négatives comme l’injustice, la haine, la rancœur ou la répulsion envers la personne ou la situation. Ces émotions négatives sont des poisons mentaux et nous font encore plus souffrir.

Heureusement il existe un antidote spécifique pour chaque émotion négative que nous rencontrons. Cet antidote consiste à développer un état mental totalement incompatible avec l’émotion.

Ainsi, si l’on ressent de la haine, on va chercher au contraire à développer mentalement de la bienveillance face à la personne ou à la situation.

Au début, cela peut paraître un peu forcé, mais persévérez. Cette pratique deviendra vite très naturelle et vous constaterez ses effets bénéfiques. Vous vous sentirez plus léger et apaisé : c’est le poids des émotions négatives qui s’envolent.

Un philosophe et maître spirituel indien, Swami Vivekananda, disait à ce propos :

« Lève-toi et sois libre. Sache que chaque pensée et chaque mot qui t’affaiblissent dans ce monde sont le seul mal existant. Tout ce qui rend l’homme faible et craintif représente l’unique mal à éviter. »

2 – La pratique du rétroviseur

Quand le doute s’installe par rapport à la décision que vous avez prise de dire adieu à une relation ou une situation toxique, vous pouvez pratiquer ce que j’appelle « la technique du rétroviseur ».

Il s’agit de visualiser les expériences équivalentes que nous avons rencontrées dans notre passé. Que nous ont-elles appris ? En faisant un petit bilan par écrit on sera surpris de constater qu’elles ont été bénéfiques et nécessaires. Peut-être qu’elles nous ont appris à :

  • Écouter nos véritables besoins ;
  • Sortir d’un cercle vicieux ;
  • Mieux nous connaître ;
  • Retrouver notre vraie nature ;
  • Gagner en équilibre intérieur ;
  • Retrouver notre propre forme de bonheur.

Alors, prenez du recul, il n’y a rien de tragique à dire au revoir à quelqu’un ou quelque chose. C’est simplement la fin d’un cycle, mais nous sommes encore là, bien vivants.

3 – La liste pour développer l’amour de soi

Souvent, dans notre for intérieur, nous savons que dire au revoir à une personne ou à une situation est la meilleure chose à faire.

Seulement, nous sommes enchaînés à des vieilles habitudes, nous tenons fermement à notre quotidien et nous accrochons à notre routine. À force, nous nous enfermons dans des prisons, nous perdons notre indépendance, nous vivons dans la peur constante de perdre ce que nous avons.

Pourtant, nous avons le pouvoir en nous-mêmes d’être acteurs de nos vies et de faire face à bien des situations.

Pour cela, il existe un exercice très simple qui consiste à dresser la liste de nos ressources intérieures afin de gagner en estime de soi.

Sur une feuille blanche, on peut dresser la liste de ses qualités intérieures. Par exemple :

  • « Je suis intelligent » ;
  • « J’ai un grand cœur » ;
  • « J’ai en moi des forces insoupçonnées » ;
  • « Je suis unique » ;
  • « J’ai du talent » ;

Avec cette liste, vous êtes armé pour faire face à tous les moments de doute. Et en plus, vous développez l’amour de vous-même, l’expression par écrit de votre nature profonde.

Quand un doute se présente dans votre esprit, sortez votre liste et relisez-la. Vous pouvez l’afficher partout, chez vous, dans vos toilettes, sur votre table de nuit. Cette liste est votre force, votre bravoure, votre courage. Elle vous rappelle qui vous êtes.

4 – Le rituel de détachement

On pourrait souhaiter que ces adieux soient plus faciles, qu’il existe quelque part une potion magique pour ne pas souffrir et pour fermer les clés de notre cœur à cette souffrance.

Malheureusement cela n’existe pas.

Pour guérir, il faut du temps, se respecter, s’écouter, s’observer en silence. Le temps nous guérit si nous prenons la peine de regarder, d’affronter, de nous impliquer dans notre guérison.

Il existe une technique toute simple qui permet de se libérer des liens toxiques avec des personnes ou des situations. On l’appelle « les petits bonshommes allumettes », elle est tirée du livre de Jacques Martel, Atma, le pouvoir de l’Amour. Elle consiste à :

  • Dessiner deux bonshommes avec des bâtons comme ceux que l’on faisait à l’école ;
  • Écrire son nom sous le bonhomme de gauche et le nom de l’autre personne sous le bonhomme de droite ;
  • Tracer un cercle de lumière autour de chacun des deux bonshommes ;
  • Tracer un cercle de lumière autour des deux bonshommes ;
  • Rajouter des petits rayons de lumière autour de chaque cercle de lumière ;
  • Tracer les 7 lignes d’attachement qui correspondent aux 7 chakras, c’est-à-dire, de bas en haut :
    1. chakra racine
    2. chakra sacré
    3. chakra du plexus solaire
    4. chakra du cœur
    5. chakra de la gorge
    6. chakra du 3e œil
    7. chakra couronne

Voici ce que cela donne :

Puis, prendre une paire de ciseaux et découper sur une ligne imaginaire située entre les deux bonshommes.

Voici le résultat :

Ensuite, les feuilles peuvent être jetées, cela n’a pas d’importance. Vous pouvez répéter cet exercice autant de fois que souhaité.

Sourire à la joie qui revient

Chaque jour, l’un après l’autre, les peines, les souvenirs de l’ancienne relation ou situation toxique vont vous quitter pour laisser la place à quelque chose de nouveau.

Le philosophe Aristote est le premier à avoir établi le principe de natura abhorret vacuum ou « l’univers a horreur du vide ». Le mouvement est partout en nous, autour de nous et dans les expériences que nous vivons. Aucune situation n’est jamais figée. Alors préparez-vous à sentir la joie, de nouveau inonder votre vie.

Et vous, avez-vous déjà osé dire « au revoir » à des relations toxiques ? N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous en cliquant ici. Cela me fait toujours plaisir de vous lire.

Je vous souhaite de belles expériences.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 note(s), moyenne : 4,00/5)
Loading...


Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Rides : et si c’était votre téléphone Saviez-vous qu'il n'y a pas que la pollution environnementale qui nuit à votre peau ? Avez-vous entendu parler de la pollution digitale ? Ce nouvea...
Pour être beau, dormez Des chercheurs suédois ont établi scientifiquement ce que vous saviez déjà : il existe une relation étroite entre votre sommeil et votre apparence phy...
7 raisons d’adopter l’huile de coco Connaissez-vous les trésors de santé et de beauté que contient ce fruit exotique ? Il est d’abord appelé « noix du pharaon » par le célèbre Mar...
Des bougies dangereuses pour la santé ? Savez-vous vraiment ce que vous risquez quand vous allumez une bougie dans votre intérieur ? Les bougies à bas prix qu’on trouve dans tous les supe...

14
Poster un Commentaire

avatar
14 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
EdithGeneuLoïsRAYMOND moniqueMartine Gailliez Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
stephane
Invité
stephane

bonjour Audrey,
j’arrive à me détacher des personnes que je n’ai plus envie de côtoyer petit à petit. Par-contre, vous nous parlez de chakra, vous pourriez faire des sujets sur ce thème ainsi que sur le qi-gong car tout cela est un peu confus pour moi qui ne suis pas initier.
Merci Audrey.

Emily
Invité
Emily

J’ai pris la décision il y a deux ans de quitter le père de mon fils. La violence verbale et non verbale (parfois) n’était plus du tout acceptable. Lorsqu’il m’a dit qu’il ferait tout pour me pousser au suicide, devant mon fils témoin, alors ma décision fut prise. Se protéger. J’applique naturellement tous les points mentionnés dans l’article. Toutefois je n’applique pas le point 1. La bienveillance envers quelqu’un est certes une chose positive si en réalité c’est la situation qui est toxique et non pas la personne. Si il s’agit d’une personne toxique alors le choix de plutôt couper… Read more »

Michelle
Invité
Michelle

Bonjour, Merci pour cette lettre, qui me fait le plus grand bien et me conforte. Je suis sur le bon chemin. Depuis environs trois ans, je me libère régulièrement des relations que je ressents comme étant toxiqes pour mois. Comme vous l’ecrivez, je suis passée par toutes ces étapes de remise en question. Aujourd’hui , je suis confrontée à me libérer des attitudes toxiques d’une personne qui m’est très proche, c’est difficile lorsqu’il s’agit de sa propre chaire. C’est finalement accepter et adhérer à la mise en pratique de la » non permanence ». L’amour reste tout en se détachant, c’est long… Read more »

Chérine
Invité
Chérine

Je souhaitais saluer la qualité de la mise en mots de votre propos : clair, fluide et doté d’une musicalité relaxante. Bravo Audray pour cette authenticité si rare…

Sylla
Invité
Sylla

Ma relation avec un pn a ete fort traumatisante …mon choix a du s orienter vers « ou mourir ou survivre  » j ai donc opté pour cette liberté qui s offrait à moi (et qui m envahissant de culpabilité parce que l autre s emploie à vous culpabiliser comme jamais il ne l a fait …) et dès cet instant ,J avoue que je redécouvrais des parfums ,des joies que je pensais ne plus rencontrer….bien-sûr que l autre poursuit sa vengeance psychologique pour vous anéantir mais j ai ignoré tous ses messages , J ai balayé toutes ses menaces (ce… Read more »

Claudia
Invité
Claudia

Wow ! Vos conseils sont plus que véridiques et bénéfiques. Appliquez-les à répétition et vous serez enfin libérés d’un boulet qui empêchait votre envol vers qui vous êtes vraiment !!! Test concluant! Merci Audrey pour votre partage 🙏.

Nicole Giroux
Invité
Nicole Giroux

Merci pour ce texte qui m’interpelle beaucoup. Mon conjoint, qui est en perte d’autonomie, devra aller vivre en résidence pour personnes âgées très bientôt. C’est donc une séparation difficile, même si je pourrai continuer à m’occuper de lui où il sera car il aura encore besoin de mon aide, étant très âgé et handicapé. Donc, je mettrai en pratique vos suggestions qui m’aideront à traverser ce passage difficile.

Geneu
Invité
Geneu

Et Dieu dans tout ça ?

Martine Gailliez
Invité
Martine Gailliez

Sans mon analyse qui a duré plusieurs années, je ne me serais pas débarrassée des effets pervers de mes relations toxiques amoureuses,j’ignore le bienfait qu’ en ont tiré mes deux ex maris car ces gens là éprouvent quand-même du plaisir à faire souffrir mais cela m’est égal.Pour moi c’est une renaissance et je ne pense jamais à eux.Se libérer, c’est aussi ignorer celui qui a fait souffrir et sans se culpabiliser et surtout redevenir soi-même

RAYMOND monique
Invité
RAYMOND monique

Bonjour, Il y aura 1 an en juillet que j’ai dit adieu à une amie. On se connaissait par forum depuis 7ans, j’etais déjà allée chez elle, remarquant son esprit militaire et son côté organisation parfaite, mais elle était chez elle, ça ne me gênait pas… Et puis elle est venue passer une semaine dans ma maison de vacances avec son petit-fils, nous rejoignant, ma petite-fille et moi. Elle s’est très vite montrée très autoritaire, prenant tout à sa charge et me faisant comprendre que je n’étais pas à la hauteur… que tout était rudimentaire chez moi… et que je… Read more »

Loïs
Invité
Loïs

Merci et encore merci pour cette lettre qui fait du bien et qui rejoint parfaitement ce que je vis actuellement. Depuis le début du mois j’ai attaqué une formation à distance et j’ai bien du mal à m’auto-discipliné et à reprendre des études après plus de 15 ans de vie professionnelle qui ont surement dû érodé quelque peu ma capacité d’apprentissage… C’est un état d’esprit à travailler pour ne pas faire de cette formation une contrainte, une meilleure organisation dans mon quotidien et surtout me trouver de nouveaux contacts bénéfiques dont j’ai le plus besoin… Tous ces changements provoquent des… Read more »

Geneu
Invité
Geneu

J’ai vécu de grandes épreuves dans ma vie mais Celui qui m’a guérie, encouragée et apporté Sa paix et Son amour c’est le Seigneur Jésus. Il a dit dans Sa parole : « déchargez-vous sur lui de tout vous soucis et il prendra soin de vous ». Il vous aime d’un amour inconditionnel et jamais Il ne lâchera votre main.

Geneu
Invité
Geneu

Dieu dit : « Tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup pour moi et je t’aime ». La Bible : Esaïe 43, 4
Jésus dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos ». Matthieu 11, 28.
Que vous soyez bénis.

Edith
Invité
Edith

Bonsoir,

Je viens de faire le rituel du détachement, j’en ai encore des frissons de soulagement et de légèreté.

Merci pour cet exercice génial

Cordialement

Edith