Ce lien étrange entre les émotions et les maladies

« J’ai une boule dans la gorge en allant travailler le matin… »

« Je ravale ma colère pour ne pas être en conflit avec mon mari… »

« Cette injustice me reste en travers de la gorge… »

Ces expressions, je les entends régulièrement dans la bouche de Marie-Pierre, une amie proche qui est malade. Elle souffre d’hyperthyroïdie (trop d’hormones dans l’organisme) depuis plusieurs années.

J’ai rencontré de nombreuses personnes qui, comme Marie-Pierre, expriment des émotions refoulées à travers leurs expressions.

Coïncidence ou pas, chez ces personnes, ces émotions deviennent souvent des maladies : arthrose, cancer, douleurs lombaires, maladies auto-immunes, déséquilibres hormonaux, prurit…

Un lien pas si étonnant. Des études ont démontré que l’accumulation d’émotions refoulées pouvait être à l’origine de maladies. Ce sont de véritables poisons mentaux pour l’organisme.

Pourtant, il est possible de mettre en place un plan d’action pour comprendre nos émotions et retrouver la santé émotionnelle et physique.

Voici un guide en 4 étapes.

Étape n° 1 : Une écoute attentive des mots

Les mots ou les expressions que vous utilisez au quotidien peuvent révéler l’origine profonde de votre maladie. Ces informations sont précieuses pour vous aider sur le chemin de la guérison.

Pour prendre conscience de ce que vous dites, parfois même, sans vous en rendre compte, vous pouvez interroger une personne de confiance ou une personne qui partage votre vie. C’est la mieux placée pour vous révéler les mots ou les expressions que vous prononcez.

Posez-lui les questions suivantes :

  • Y a-t-il des expressions récurrentes que j’emploie régulièrement ?
  • Perçois-tu une douleur profonde ou une blessure à l’intérieur de moi ?
  • As-tu le sentiment que je vis dans la peur, la colère, la tristesse, le dégoût?

Grâce à ces réponses, vous allez en apprendre beaucoup sur vous-même. Surtout ne les prenez pas personnellement. Notez ces remarques dans un carnet. Elles seront une base précieuse pour mieux vous comprendre.

Pour mon amie Marie-Pierre par exemple, ces expressions révèlent que quelque chose « ne passe pas »Peut-être la mort de sa sœur, il y a quelques années… En tout cas, elle éprouve de l’indignation par rapport à la vie et surtout de la colère.

Étape n° 2 : Une écoute attentive de la maladie

Dans le mot maladie, on peut entendre : le mal a dit. C’est comme si la maladie était là pour vous dire ou vous dévoiler quelque chose sur vous-même.

Il existe de nombreux ouvrages pour vous guider vers une meilleure compréhension de la maladie. Je vous conseillerais la lecture de Ton corps dit : « Aime-toi ! » de Lise Bourbeau ou du Grand Dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel. Ces livres donnent des interprétations très précises du conflit qui peut être à l’origine des maladies.

Pour Marie-Pierre, qui souffre d’hyperthyroïdie, c’est la volonté de vouloir trop en faire qui pose problème. Elle a le sentiment que tout est urgent et qu’elle n’est pas assez rapide et qu’elle doit en faire plus pour être aimée. Aussi, elle compense sans tenir compte d’elle-même, de son propre temps, de sa fatigue et de ses limites. Sa thyroïde n’apprécie pas tellement cette attitude alors elle s’affole et produit de plus en plus d’hormones.

Jacques Martel lui propose de répondre aux questions suivantes :

  1. Qu’est-ce que j’essaie de démontrer aux autres ?
  2. Qu’est-ce que je ne suis pas capable d’exprimer ?
  3. Pourquoi je fais toujours plus que ce qui m’est demandé ?
  4. Qu’ai-je besoin de prouver ?
  5. Pourquoi j’essaie de tout contrôler ?
  6. Pourquoi je refoule mes vrais sentiments, je ravale, je n’exprime pas ?
  7. Pourquoi j’ai un sentiment de vengeance vis-à-vis de la vie ?

Étape n° 3 : Le dire avec des mots

Vous l’aurez compris les émotions refoulées sont nocives pour l’organisme et l’équilibre psychique.

Une vision partagée par l’auteur français Jacques Salomé qui explique « Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime, il est souhaitable de favoriser l’expression au-delà de l’émotion, ou du retentissement. Cette pratique permettra d’éviter quelques somatisations, du stress et de l’angoisse. »

Aussi, l’écriture est une excellente méthode car elle permet de matérialiser un problème et de l’extérioriser. Par ce processus on met le problème à distance, il nous quitte en quelque sorte. On peut alors s’en libérer plus facilement.

Pour vous aider, la technique de la lettre à brûler est très efficace. Voici la marche à suivre :

  • Rédigez une lettre en écrivant tout ce que vous ressentez par rapport à une personne ou une situation difficile. Toutes les pensées négatives, les émotions, les mots, ou les expressions peuvent y figurer.
  • Ensuite, laissez-la reposer quelques heures, quelques jours, c’est à vous de voir.
  • Puis, revenez-y et relisez-la. Ensuite, demandez-vous si l’émotion négative est passée ? Est-ce que cette lettre mérite encore d’exister ? Est-ce qu’elle vaut la peine qu’on la remette à son destinataire ou vaut-il mieux la détruire ?
  • Souvent, on choisit de la détruire car on ne perçoit plus vraiment son intérêt initial. C’est une bonne chose car cela signifie que l’émotion a disparu. Alors, vous pouvez la brûler et la regarder se consumer peu à peu. C’est un peu comme si l’ancienne émotion s’envolait en cendres.

Étape n° 4 : Développer une nouvelle attitude

Cette étape est fondamentale car elle permet de rompre le cercle vicieux des pensées négatives en adoptant des nouvelles attitudes plus positives.

Un grand philosophe du XVIIe siècle, Baruch Spinoza, avait un très bon conseil qui est toujours d’actualité. Il disait que pour lutter contre toutes les émotions qui peuvent nous détruire il fallait faire preuve de force d’âme, de courage.

Aussi, pour sortir des pensées négatives, il vous faudra une bonne dose de courage et surtout de la persévérance. Les pensées négatives et les émotions douloureuses comme la peur, la tristesse, la colère ne sont jamais très loin de nous.

Aussi, je vous suggère de vous rappeler régulièrement ces quelques engagements vis-à-vis de vous-même :

  • Je m’engage à m’exprimer au fur et à mesure par écrit ou par oral pour ne pas garder ce qui me fait mal à l’intérieur.
  • Je m’engage à faire toujours de mon mieux sans en faire trop.
  • Je m’engage à prendre soin de moi et ne plus donner constamment.
  • Je m’engage à m’aimer afin de retrouver la stabilité dans ma santé et dans ma vie.

Ce processus est long mais un chemin nécessaire vers la guérison. Pour le père de la médecine, Hippocrate, « Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord qu’il se demande s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement il est possible de l’aider ».

Je suis convaincue que la gestion des émotions chez les personnes malades est une voie de guérison prometteuse et encore trop sous-estimée.

Je vous souhaite un beau voyage à l’intérieur de vous-même.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 note(s), moyenne : 4,00/5)
Loading...


Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Astuce : un peeling efficace pour quelques centimes d’euro ! Pour moins de 1 euro, on peut parfois faire des choses incroyables. Comme retrouver un teint éclatant, réduire les rides, resserrer les pores de la pe...
La lettre Beauté au Naturel fait peau neuve ! En ce début d’année 2018, j’aimerais vous communiquer une belle surprise : notre nouveau site Internet est en ligne ! Voilà des semaines que nous t...
Fabriquez un parfum qui vous ressemble Si vous êtes abonné(e) à cette lettre, vous savez que la majorité des cosmétiques du commerce sont polémiques pour la santé comme pour l’environnement...
L’ancestral secret de beauté des Marocaines Comme moi, vous avez peut-être déjà eu le bonheur de passer quelques heures dans un vrai hammam : ce lieu où les femmes (et les hommes d’ailleurs) se ...

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Ce lien étrange entre les émotions et les maladies"

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
BONNEFOY
Invité
BONNEFOY

merci Audrey, cet article est super, j’écris de suite les phrases d’engagement, qui appellent à prendre magnifiquement soin de soi. Bravo de transmettre ces paroles de comprehension et d’aide;

sam
Invité
sam

Merci infiniment pour ces beaux et simples conseils auxquels on ne pense pas lorsque l’on est malade
Et que l’on devrait appliquer quelque soit notre état de santé