La diva qui découvrit les bénéfices de l’air

Prendre un grand bol d’air frais quand on n’est pas en vacances

J’ai eu la chance de visiter l’île de Saint-Honorat aux journées du patrimoine.

Elle se trouve dans la baie de Cannes, en Méditerranée. C’est là que des moines fondèrent la première abbaye d’Occident, il y a 1600 ans.

Le monastère existe toujours. L’antique tradition est que les pélerins qui s’y rendent doivent faire, pieds nus, le tour de l’île.

Quelle délice de sentir sous ses pieds le sable chaud des allées, dans l’air chargé d’essences aromatiques. Vous êtes abrité du soleil ardent par de majestueux pins parasols, immobiles dans le bleu d’azur de la Méditerranée. En traversant les vignes cultivées par les moines, vous ne résistez pas à cueillir une grappe de raisins vermeille tiédie par les rayons du couchant, et à en goûter le jus succulent.

A quelques minutes de l’agitation de Cannes, c’est comme si l’île toute entière exerçait un effet sédatif sur l’esprit.

Pourtant cet effet est expliqué scientifiquement [1] :

  • Les huiles essentielles volatiles, diffusées par les pins, le thym sauvage, et toutes les « herbes de Provence », dilatent vos bronches et réduisent votre pression sanguine. Votre rythme cardiaque ralentit ;
  • Le soleil qui caresse votre peau augmente votre taux de vitamine D, qui améliore le moral, renforce vos défenses immunitaires, et aide votre corps à évacuer vos cellules malades (dont celles qui pourraient devenir cancéreuses) ;
  • L’activité physique protège votre l’organisme contre les maladies cardio-vasculaires ;
  • Pins et sapins sécrètent aussi naturellement des molécules antibiotiques pins qui vous aident à éliminer les infections ;
  • Votre taux de cortisol responsable du stress, diminue ;

C’est probablement ces effets puissants qui ont donné l’expression « prendre un grand bol d’air frais ».

Mais comme nous n’avons pas tous la chance d’aller à l’île de Saint-Honorat, et qu’il nous faut aussi des grands bols d’air frais réguliers pendant l’année, je voudrais vous parler aujourd’hui du bol d’air Jacquier.

C’est un dispositif moderne d’inhalation reproduit les effets bénéfiques des effluves de pins directement depuis chez soi.

Ce procédé a montré des bienfaits à tout âge et dans toute condition physique mais est particulièrement efficace pour :

  • Accompagner les cures d’amaigrissement [2]
  • Retarder le vieillissement en réduisant le stress oxydatif des cellules (qui est responsable des processus dégénératifs) [3]
  • Améliorer l’immunité [4]

Un bain de forêt depuis chez soi

Le « bol d’air Jacquier » tient son nom de son inventeur, un ingénieur-chimiste français, René Jacquier.

Cette machine utilise un procédé d’oxygénation naturelle capable de reproduire les effets bénéfiques d’une promenade sous les arbres.

Le processus est simple, on s’installe quelques minutes devant le « bol d’air » et on inhale les effluves d’huile essentielle de pin, Pinus pinaster, encore appelé essence de térébenthine.

En fermant les yeux, on s’y croirait vraiment !


Le bol d’air Jacquier

Sur le moment, il est possible de ressentir un léger étourdissement similaire à l’effet « bol d’air » d’une balade en forêt.

Mais après quelques minutes, on se sent comme revitalisé.

J’ai pu tester à de nombreuses reprises les effets du « bol d’air » et je l’utilise encore régulièrement en cas de rhume ou de fatigue passagère. Sur moi, les effets sont très rapides.

L’explication physiologique de cette réaction est assez simple car l’effet énergisant est conduit par l’hémoglobine qui capte très rapidement les molécules oxygénées de l’huile essentielle de pin. Elles sont rapidement conduites dans le sang et oxygène toutes nos cellules.

Mais que se passe t’il sous les pins ?

Depuis le XIXème siècle les bénéfices des effluves de pins sont reconnus.

A cette époque, il était courant de fréquenter les « cures d’air » lors de problèmes respiratoires dans des établissements spécialisés. Ces sanatoriums ou aériums étaient toujours situés aux abords d’une forêt de pins.

Le principal traitement consistait à allonger les malades sous les pins.

Etonnant, mais prouvé.

Quand les conditions atmosphériques sont réunies les pins libèrent naturellement les molécules de pinènes.

Affiche du XIXème siècle pour les cures de grand air

Ces effets sont théorisés depuis l’Antiquité. Hippocrate, Dioscoride ou Galien vantaient déjà les mérites de cette huile essentielle de pin dans leurs ouvrages.

C’est la seule huile essentielle capable de restituer jusqu’à 135 fois son poids en oxygène.

Quand la diva se fait hermite

L’île de Saint Honorat n’est ni un sanatorium, ni un aérium, c’est une cure d’air à elle seule.

Loin des tapis rouges, cette île est aujourd’hui occupée par une petite communauté de moines cisterciens qui y vivent toute l’année.

Mais ce n’a pas toujours été le cas, pendant la révolution, une diva de la Comédie-Française, Mademoiselle Sainval occupa l’ancien monastère fortifié.

Son extravagance d’artiste l’avait conduit à y créer un solarium au grand air à une époque où toutes les femmes de la bonne société fuyaient le soleil.

Surprenant mais quand on connait les effets thérapeutiques d’un « bol d’air frais », on imagine volontiers les motivations secrètes de l’actrice.

Sachez que vous pouvez vous aussi vous aérer l’esprit et profiter des effluves de pin sur l’île de Saint Honorat qui est accessible très facilement.

Une association [5] organise des retraites spirituelles plusieurs fois dans l’année et les moines offrent facilement l’hospitalité [6].


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...


Sources :

[1] What is Forest Bathing and How it Can Slash Stress and Boost Immunity

[2] « Metabolic effects of biocatalytic oxygenation », International Journal of Obesitty, vol. 27, no 1,‎ 2003

[3] Mercier B., Prost J., Prost M. Antioxidant activity of Bol d’Air Jacquier breathing sessions in Wistar rats – First studies IJOMEH 2008:21(1):31-46. Mercier B, Prost J, Prost M. The Essential Oil of Turpentine and its Major Volatile Part (Alpha and Beta-pinenes) : a review IJOMEH 2009;22(4):331 – 342. Mercier B., Prost J., Prost M. A well-oxygenated cells environment may help to fight against protein glycation IJOMEH 2011;24(1):102-107 et Aron E, « L’oxygénothérapie, jouvence du vieillissement », Bull Acad Natle Méd, no 9,‎ 31 mars 2009, p. 2137-2144

[4] Binet L, Bochet M, Vallery-Masson J, « Influence de l’inhalation d’oxygène sur les échanges respiratoires chez les sujets âgés dont le métabolisme énergétique est abaissé. », Gazette des hôpitaux, no 29,‎ 20 octobre 1959, p. 941 et Aron E, « L’oxygénothérapie, jouvence du vieillissement », Bull Acad Natle Méd, no 9,‎ 31 mars 2009, p. 2137-2144

[5] Amitiés Lérins Fondacio

[6] Abbaye de Lérins

Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


3 étapes pour des jambes belles et douces La sensation de douceur et de beauté pour la peau des jambes dépend de différents facteurs. Premièrement il faut savoir que la peau des jambes n’est p...
Maman, pourquoi tes mains sont vieilles ? Il y a quelques jours, j’ai entendu ma nièce dire : « Maman, pourquoi tes mains sont vieilles ? » Cela a été un coup dur pour ma sœur. Mais il est ...
Ne négligez pas vos orteils… sinon ! Enfermés à longueur de journée au chaud dans nos chaussettes, coincés au fond de nos souliers, nos pieds ne respirent jamais assez. C’est parce qu’ils...
Les astuces pour une épilation des sourcils… au poil ! Tout comme les vêtements ou les coupes de cheveux, les sourcils n’ont pas échappé au cycle des tendances. Dans les années 1930, le sourcil était en...

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Matthieunirvanaclaudemartin Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
martin
Invité
martin

bonjour,
dommage que plusieurs liens a ce mail ne fonctionne pas
merci pour toutes vos informations
bien cordialement
Bernadette

claude
Invité
claude

Le centre des Escaldes mentionné dans l’affiche, est actuellement en attente de reprise; ses activités se sont déplacées à Err (15 km) sans forêt et sans eau thermale. On se demande où est le bien des malades!
Mais si quelqu’un pouvait lui rendre vie , quel bonheur!

nirvana
Invité
nirvana

vous pourriez peut etre de temps en temps nous donnez des remedes qui ne coutent pas des sommes extravagantes, car ce sera plus ce type de personne qui aura des problèmes de santé merci d’avoir un peu de jugeotte

Matthieu
Invité
Matthieu

Super de parler du bol d’air et de le faire connaitre à beaucoup de gens !
Mieux vaut travailler sur sa santé et son bien-être en amont !
Matthieu
espacesantenature.com