Arthrose : la médecine douce aussi puissante que les anti-inflammatoires !

Le guide des huiles essentielles anti-douleurs

L’arthrose n’est pas une maladie de vieillesse, c’est une véritable maladie chronique qui peut toucher tous les âges. En 2030, 3 personnes sur 10[1] seront touchées. C’est une bonne nouvelle pour les vendeurs de pilule contre la douleur, mais pas pour votre santé.

En effet, ces comprimés connus sous le nom d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ou encore d’AINS apportent un soulagement de la douleur mais provoquent des effets indésirables importants.

Ils peuvent causer de nombreux problèmes de santé :

  • brûlures d’estomac ;
  • problèmes digestifs ;
  • ulcères (plaies dans la paroie de l’estomac)[2];
  • toxicité pour les reins[3];
  • augmentation des risques de maladies cardiovasculaires[4] [5].

Il existe pourtant une médecine parallèle capable de soulager les douleurs chroniques sans ces effets secondaires. On l’appelle l’aromathérapie.

Cette médecine utilise les composés aromatiques des plantes, les huiles essentielles, à des fins médicales.

Comment les huiles essentielles fonctionnent ?

Les huiles essentielles sont un traitement de substitution à privilégier si l’on souhaite se passer des médicaments anti-inflammatoires.

En effet, certaines contiennent de puissantes substances antalgiques et analgésiques. C’est-à-dire qu’elles sont capables d’inhiber la production du message inflammatoire dans le corps.

Je vous présente ici les 6 huiles essentielles qui sont les plus efficaces contre les douleurs liées à l’arthrose[6] :

Huile essentielle n° 1 : La gaulthérie couchée, Gaultheria procumbens

C’est l’huile essentielle anti-inflammatoire de référence pour les douleurs chroniques. Elle contient un pourcentage très élevé de salicylate de méthyle. Cette molécule qu’on connaît sous le nom d’acide salicylique est l’ancêtre de l’aspirine moderne. À l’origine cet acide était obtenu par distillation de bouleau ou de gaulthérie couchée ! Elle est donc particulièrement efficace contre les douleurs.

Huile essentielle n° 2 : Le gingembre, Zingiber officinalis

Le gingembre est couramment utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires[7]. On peut consommer sa racine ou bien l’utiliser sous forme d’huile essentielle. Elle contient des molécules, appelées sesquiterpènes, capables de diminuer les douleurs articulaires et les douleurs musculaires.

Huile essentielle n° 3 : L’eucalyptus citronné, Eucalyptus citriodora

Cette huile essentielle rappelle l’odeur agréable du citron. Il ne faut pas la confondre avec les autres types d’eucalyptus qui n’ont pas les mêmes propriétés. Elle est riche en une molécule, le citronellal, qui est capable de réduire les douleurs des muscles, des tendons ou des os.

Huile essentielle n° 4 : Le laurier noble, Laurus nobilis

Quand on pense au laurier, on pense plus au bouquet garni utilisé pour parfumer les plats mijotés qu’à ses vertus thérapeutiques. Pourtant, l’huile essentielle de laurier noble est excellente sur les douleurs articulaires et musculaires. Son champ d’action est très large. En effet, elle agit aussi bien sur les infections virales telles que la grippe et l’herpès, que sur les troubles articulaires et musculaires.

Huile essentielle n° 5 : Le romarin à camphre, Rosmarinus officinalis camphoriferum

Les propriétés du romarin contre les rhumatismes sont reconnues depuis des siècles. Quelques hommes ont contribué à bâtir sa légende. On raconte qu’en 1370, un ermite offrit un élixir à base de romarin à la reine de Hongrie qui était septuagénaire et souffrait d’arthrose. Grâce à lui, elle se transforma en « une séduisante jeune fille qui fut demandée en mariage par un roi de Pologne » [8]. Contre les douleurs articulaires, privilégiez la variété de romarin à camphre.

Huile essentielle n° 6 : La lavande officinale, Lavandula officinalis ou Lavandula angustifolia

L’huile essentielle de lavande est incontournable. Si vous ne deviez en choisir qu’une dans votre armoire à pharmacie, ce serait celle-ci.

Elle fait tout, calme les douleurs musculaires ou l’arthrose, réduit le stress, favorise la cicatrisation, aide à trouver le sommeil, etc. La liste est longue pour cette huile essentielle aux qualités exceptionnelles.

Comment les utiliser ?

Les huiles essentielles ont une action prouvée sur l’organisme. Ce qui signifie qu’il ne faut pas les utiliser sans demander conseil à un aromathérapeute ou à son pharmacien.

Je recommande de les utiliser en application locale. Pour cela, on dilue quelques gouttes d’une huile essentielle anti-douleur dans une huile végétale comme l’huile d’arnica ou l’huile de millepertuis. Puis on l’applique 2 ou 3 fois par jour sur les articulations douloureuses.

On peut aussi préparer soi-même un mélange à partir d’une sélection d’huiles essentielles anti-inflammatoires ou demander à son pharmacien de le réaliser.

Bonus : Un mode de vie anti-arthrose

Les huiles essentielles peuvent apaiser considérablement les douleurs de l’arthrose, mais elles ne peuvent pas la guérir.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut revoir votre mode de vie. Adapter son alimentation en suivant un régime dit « anti-inflammatoire » et pratiquer chaque jour une activité pour le corps et l’esprit, yoga, marche…

Grâce à ces modifications profondes, vous pouvez véritablement guérir de l’arthrose. J’en parlerai dans une prochaine lettre.

Si vous utilisez les huiles essentielles sur vos douleurs, n’hésitez pas à partager votre expérience en déposant un commentaire ici.


Partagez cet article autour de vous !


Notez cet article grâce aux étoiles ci-dessous !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 note(s), moyenne : 4,56/5)
Loading...


[1] Arthrose : Arrêtez de souffrir inutilement ! Les dossiers de Santé & Nutrition, Mars 2016

[2] The pathophysiology of non-steroidal anti-inflammatory drug (NSAID)-induced mucosal injuries in stomach and small intestine

[3] Comment prendre soin de vos reins ? Soyez vigilant

[4] Coxib and traditional NSAID Trialists (CNT) Collaboration. Vascular and upper gastrointestinal effects of non-steroidal anti-inflammatory drugs: meta-analyses of individual participant data from randomised trials. Lancet. 2013 Aug 31;382(9894):769-79

[5] MISE EN GARDE CONCERNANT L’UTILISATION AU LONG COURS DU DICLOFENAC CHEZ LES PATIENTS AYANT UN ANTECEDENT CARDIOVASCULAIRE

[6] Anti-arthrose : Prévenir, soulager et soigner avec les meilleurs remèdes naturels, Dr Eric Ménat

[7] Anti-inflammatory effects of the Zingiber officinale roscoe constituent 12-dehydrogingerdione in lipopolysaccharide-stimulated Raw 264.7 cell

[8] Jean Valnet, L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles

Sur le même thème, vous aimerez sans-doute ...


Cellulite : essayez cette crème brûle-graisse ! Les beaux jours reviennent et on a tous envie d’enfiler nos vêtements d’été et nos maillots de bain. Mais il y a toujours un ennemi qui gâche la fête....
Le premier réflexe beauté que l’on oublie trop souvent Il y a encore cinq ou six ans, avant que je ne m’intéresse vraiment au bio et à tous les sujets qui y touchent de près ou de loin, je me rappelle que ...
Les vraies raisons pour ne pas fêter la Saint-Valentin Avez-vous remarqué que depuis quelques années la fête de la Saint-Valentin est un étalage commercial ? Elle s’affiche partout, dans les bus, les resta...
Mauvaise haleine : elle ne résistera pas à ça…  Nous avons pris l’habitude de parler Beauté au Naturel, mais qui dit beauté, dit aussi séduction. Et qui dit séduction, dit baisers. Enfin, quand vou...

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Arthrose : la médecine douce aussi puissante que les anti-inflammatoires !"

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Yelley
Invité
Yelley

Je suis convaincue de longue date de l’efficacité des huiles essentielles.
Vous omettez néanmoins de préciser une chose très importante : certaines huiles sont totalement contre indiquées pour les personnes sous anti coagulants, et en particulier la gaulthérie, pourtant si efficace.

Renée
Invité
Renée

Merci beaucoup pour votre article concernant l’utilisation des huiles essentielles ainsi que la sélection que vous proposez. J’utilise les HE depuis de longues années pour me soigner et je me porte très bien. La gaulthérie est exceptionnelle pour les douleurs articulaires ainsi que le romarin camphré. Si besoin accompagner de granules d’arnica en homéopathie pendant quelques jours. La Nature nous offre le meilleur. Respectons la et remercions la aussi.

johnson
Invité
johnson

je partage totalement les informations données ; depuis plusieurs années j’utilise ces différentes HE et je peux confirmer l’exactitude des effets décrits. Totalement vrai et rien à rajouter ni à soustraire

Maurice Colin
Invité
Maurice Colin

Vous ne parlez pas de la Menthe des champs qui agit directement sur les cellules nerveuses en bloquant la transmission de la douleur. (action lue incidemment dans une communication)

PLOCUS
Invité
PLOCUS

J’utilise l’H E de Gaulthérie pour mes douleurs d’arthrose, et l’H E de lavande fine quand j’ai dut mal à m’endormir

Georges Dieudonné
Invité
Georges Dieudonné

Bonjour
Je vous remercie pour votre article que je trouve très intéressant.J’attendrai de lire votre prochain article qui complète celui-ci au niveau d’une nouvelle hygiène de vie saine à adopter afin de « mettre toutes les chances de son côté » pour espérer se débarrasser de l’arthrose.
Par ailleurs, je souhaite votre conseil au sujet du meilleur guide ou livre écrits par de vrais professionnels
sur l’aromathérapie.
Merci beaucoup et très bon courage.
Cordialement,
Georges Dieudonné

olanie
Invité
olanie

C’est bien de mentionner les H.E pour améliorer les douleurs dues à l’arthrose, mais ce qui serait encore plus intéressant c’est de mettre une posologie et/ou une synergie.

MARC
Invité
MARC

Je voudrais simplement faire observer la chose suivante: « Le meilleurs remède, naturel ou pas…» ne fonctionne pas nécessairement sur tout le monde. Nous sommes tous différents, avec un parcours différent… etc.
Le lien de votre article renvoi sur le produit «Oléasyl» de Cell’Innov. Pour lequel, loin de moi l’idée de contester sa possible efficacité pour certain. Et bien j’ai testé, et résultat, pour moi «Zéro, aucun effet». Il serait grand temps d’admettre et de rappeler la nécessité de personnaliser tout traitement quel qu’il soit.
Bien à vous, merci.

Yves
Invité
Yves

Bonjour
Pour l’arthrose j’utilise une préparation composée d’H.E de gaultherie couchée, d eucalyptus citronné, de pin sylvestre, de baume de copahu et de l’uile végétale de millepertuis. Très efficace contre les douleurs.
Je consomme aussi un produit à base de plantes ( harpagophytum MSM, chondroïtine, glucosamine)

Claudia
Invité
Claudia

Je suis une fervente utilisatrice des HE depuis longtemps. Il est dommage qu’aucune indication ne soit donnée quant à la dose, le nombre d’HE maxi , je vais faire des essais. en revanche, le produit indiqué dans le lien du labo Cell’innov est totalement inefficace et cher de surcroit.

veronique
Invité
veronique

je suis convaincue par le bienfait de l’utilisation des huiles essentielles pour guerir les maux du quotidien ainsi que les maladies à long terme.
c’est une amie qui m’a fait découvrir l’utilisation de l’aromathérapie et à present je me soigne au quotidien aussi bien pour la grippe, digestion difficile, douleurs articulaires.
néanmoins il est important de noter que la sauge sclarée pour tous les problèmes de menopause est à déconseiller aux femmes ayant eu un cancer du sein.

anita
Invité
anita

je suis allergique a tout ce qui contient de la chlorophille,que peut on me conseiller ? D AVANCE MERCI

ode
Invité
ode

bonsoir, la gaulthérie est excellente, mais l’H.E de menthe poivrée est encore meilleure! En ce qui me concerne, 2 gouttes sur la zone douloureuse, faire pénétrer en douceur! Apporte en plus une fraicheur sur la région inflammée, ce qui n’est pas négligeable!

Rozain Colette
Invité
Rozain Colette

J’utilise souvent de la gaulthérie couchée en mélange à de l’huile de massage végétale à l’arnica que je passe 2 fois par jour, cela soulage les douleurs causées par l’arthrose.

myseth
Invité
myseth

Bel article !! mais il manque une huile à l’appel c’est l’immortelle =Hélichryse italienne. Assez onéreuse, mais tellement efficace qu’il faut en mettre très peu ! et donc préférer son utilisation en macérat huileux solaire. Quelques gouttes suffisent en très légers massages . quitte à même laisser l’huile s’imprégner à l’endroit de la douleur.